L'interview d'Emmanuel Macron : une "mise en scène" qui n'a "pas permis de réparer le dialogue avec les Français", pour Olivier Faure

Le premier secrétaire du Parti socialiste a estimé lundi sur France Inter qu'Emmanuel Macron n'a pas "réussi à rassurer sur ses intentions".

Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, dans le studio de France Inter, le 16 avril 2018.
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, dans le studio de France Inter, le 16 avril 2018. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a estimé lundi 16 avril sur France Inter que l'interview télévisée d'Emmanuel Macron était "une mise en scène de son propre pouvoir".

"C'était le choix d'une mise en scène, choisie à la fois par ceux qui interviewaient, mais aussi par celui qui était interviewé", a-t-il précisé.

"Près de quatre heures d'interview en une semaine"

Selon Olivier Faure, depuis le début de son quinquennat, le président de la République "cherche à se poser comme un grand centre face à des pôles de radicalité qui lui permettent d'asseoir son autorité sur l'ensemble des modérés".

"On a eu une semaine avec près de quatre heures d'interview dans un moment où les Français manifestent assez régulièrement leur colère, a également noté le patron du Parti socialiste. Mais le président n'a pas réussi à rassurer sur ses intentions".