Intervention présidentielle du 14 juillet : l’opposition fait rage

Quand le président parle, l’opposition réagit. Florilège des réactions à l’interview d’Emmanuel Macron mardi 14 juillet.

Après l’interview présidentielle du président de la République pour la fête du 14 juillet, les réactions de l’opposition ne se sont pas fait attendre. "J’ai trouvé surtout que c’est toujours le chemin du ‘en même temps’, qui est un chemin flou, ambigüe et finalement assez tortueux, où il n’y a pas de clarté politique", a affirmé Damien Abad, président du groupe LR à l’Assemblée nationale. Même son de cloche du côté du RN, avec Sébastien Chénu qui assure : "On a vécu un choc extrêmement important, ce n’est pas fini d’ailleurs, et on a le sentiment d’un président de la République qui continue son bonhomme de chemin."

Emmanuel Macron a failli sur les trois principales promesses 

"La réalité, c’est que ce mandat touche à sa fin, que jusqu’ici, Emmanuel Macron a failli sur les trois principales promesses : l’environnement, la justice sociale et la démocratie", insiste Julien Bayou, secrétaire national d’EELV. Le président est "venu nous dire qu’il avait changé, mais ça c’est le même leitmotiv depuis un an, qu’il n’était pas le président des meilleurs, de ceux qui réussissent, et que le tambour battant, c’était maintenant terminé", décrypte la journaliste Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 20 Heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'interview télévisée d\'Emmanuel Macron, vue le mardi 14 juillet 2020 à Paris.
L'interview télévisée d'Emmanuel Macron, vue le mardi 14 juillet 2020 à Paris. (STEFANO RELLANDINI / AFP)