Cet article date de plus d'un an.

Infographie Sondages : Emmanuel Macron est-il plus impopulaire que ses prédécesseurs ?

Article rédigé par Mathieu Lehot-Couette
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président traverse sa plus forte crise de confiance depuis le mouvement des "gilets jaunes" en 2018. (GONZALO FUENTES / POOL)
En pleine crise de confiance, le président est au plus bas dans les sondages. L'une des chutes de popularité les plus fortes depuis 1995, mais encore loin des records atteints par Jacques Chirac et François Hollande.

Les bruits de casseroles résonnent dans les rues, et la cote du président de la République n'en finit pas de baisser. Plombée par l'opposition à la réforme des retraites, la popularité d'Emmanuel Macron est en chute libre depuis sa réélection en mai 2022 : - 15 points en près d'un an dans l'indice Ifop pour Le Journal du dimanche publié lundi 24 avril, comme dans celui de Kantar Public-Epoka pour Le Figaro magazine, -14,5 points dans la dernière livraison du baromètre Ipsos-Le Point. Le chef de l'Etat traverse sa plus forte crise de confiance depuis le mouvement des "gilets jaunes" en 2018. Cette dégringolade fait aussi partie des plus marquées pour un président en place, depuis le premier mandat de Jacques Chirac en 1995.

D'après les résultats du baromètre Ipsos-Le Point, le président est aujourd'hui descendu à 27% d'opinions favorables. Un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis décembre 2019. Emmanuel Macron était alors tombé à 29%, en pleine contestation contre sa première réforme des retraites, qui a finalement été abandonnée pour cause de pandémie de Covid-19. Il reste cependant au-dessus des seuils d'impopularité qu'il avait atteints lors du mouvement des "gilets jaunes". La cote de confiance d'Emmanuel Macron avait dégringolé à 20%, en décembre 2018.

Chirac et Hollande ont fait pire

Comment l'impopularité d'Emmanuel Macron se situe-t-elle par rapport à ses prédécesseurs ? En ce mois d'avril, le président fait moins bien que le pire score de Nicolas Sarkozy sous son quinquennat (29% en avril 2011). La cote du président est également inférieure aux niveaux atteints par Jacques Chirac à la fin de son second mandat (28% en juin 2005 après la victoire du non au référendum pour une Constitution européenne, 29% après les manifestations contre le contrat première embauche en avril 2006).

La chute de popularité d'Emmanuel Macron reste toutefois moins forte que celle de Jacques Chirac à l'automne 1995, en pleine contestation du plan Juppé. Sa cote de confiance s'était alors effondrée à 14% en octobre 1995.

Emmanuel Macron reste également très loin du record d'impopularité décroché par François Hollande. Avec 13% d'opinions favorables en septembre 2014, le socialiste était devenu le président le plus impopulaire de l'histoire la Ve République. Un constat partagé par tous les instituts de sondage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.