Immobilier : faut-il taxer les plus-values lors de la revente d'une résidence principale ?

Dans le cadre du grand débat national, l'idée de taxer les plus-values réalisées lors de la revente d'une résidence principale a été bien accueillie par Emmanuel Macron.

FRANCE 2

L'idée est loin de faire l'unanimité à gauche comme à droite. Emmanuel Macron a approuvé la proposition d'un maire lors du grand débat national de taxer les plus-values lors de la revente d'une résidence principale, comme cela se fait déjà pour les résidences secondaires. "C'est un moyen de faire fonctionner l'ascenseur social. Sans plus-values, les ménages ne pourront pas accéder à un logement avec une meilleure localisation", estime Henri Buzy-Cazaux, expert immobilier.

"Ne pas rajouter plus de fiscalité"

"Vendre une résidence principale fait déjà l'objet de beaucoup d'impôt, il ne faut pas rajouter plus de fiscalité", a déclaré Éric Woerth, le président des Républicains de la Commission des finances. À gauche, l'idée ne passe pas non plus. "La question de la fiscalité doit se poser dans une réflexion globale sur la justice, la redistribution, la taxation à la fois du travail et du capital", estime Boris Vallaud, député socialiste des Landes. À l'Élysée, on indique qu'aucune réflexion n'est engagée sur le sujet, mais que l'idée sera étudiée plus tard, après le grand débat national.

Le JT
Les autres sujets du JT
La moitié des crédits immobiliers contiendraient une erreur de calcul dans leur taux d\'intérêt.
La moitié des crédits immobiliers contiendraient une erreur de calcul dans leur taux d'intérêt. (LEX VAN LIESHOUT / AFP)