"Il y en a qui déconnent" : Emmanuel Macron veut "davantage responsabiliser les gens en situation de difficulté"

Le chef de l'Etat a effectué une visite surprise mardi 15 janvier, à la mairie de Gasny, dans l'Eure, avant de donner le coup d'envoi du grand débat national.

Le président de la République, à son arrivée à la mairie de Gansy, dans l\'Eure, mardi 15 janvier.
Le président de la République, à son arrivée à la mairie de Gansy, dans l'Eure, mardi 15 janvier. (PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP)

"Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car y en a qui font bien et il y en a qui déconnent", a lancé Emmanuel Macron, mardi 15 janvier, en fin de matinée, lors d'un déplacement surprise à Gasny, dans l'Eure. Le chef de l'Etat a participé au conseil municipal et rencontré les élus de cette commune située dans le canton de Vernon, avant de rejoindre Grand Bourgtheroulde, où il a donné le coup d'envoi du grand débat national.

"Vache à lait"

Après avoir écouté les élus, Emmanuel Macron est revenu sur plusieurs sujets, comme celui de la CSG ou des retraites. Il a aussi abordé la question de la pauvreté. "Une partie du traitement de la pauvreté est dans la personne en situation de pauvreté, en les considérant, en les responsabilisant, en les aidant à s'en sortir", a expliqué le président de la République. "Ils sont tous acteurs", a poursuivi Emmanuel Macron.

Pour le président, la solution ne réside pas "dans le face à face entre ceux qui profiteraient d'un côté et ceux qui seraient les vaches à lait de l'autre, ce n'est pas vrai. Elle est dans un travail collectif très fin", a détaillé Emmanuel Macron.