Haute-Corse : deux bombes retrouvées à Bastia

A Bastia (Haute-Corse), les autorités sont en alerte après la découverte de deux charges explosives. La section anti-terroriste a été saisie, car le président Macron est attendu sur l'île jeudi 4 avril. 

France 3

Les techniciens de la police scientifique sont à la recherche du moindre indice. Une mèche reliée à un bidon d'explosifs a été retrouvée lundi 1er avril, l'engin n'a pas explosé. Cette bombe artisanale a été découverte devant la direction des Finances publiques, en plein centre de Bastia, en Haute-Corse.

Pas de revendication

À quelques centaines de mètres de là, plus tôt dans la matinée, une autre bombe identique est retrouvée contre la porte du Trésor public. Ces deux actes n'ont pas été revendiqués. C'est la première fois que des établissements institutionnels sont pris pour cible cette année en Corse. Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a indiqué sur Twitter souhaiter "que les auteurs soient retrouvés et punis". Ces tentatives d'attentat interviennent à trois jours de la visite du chef de l'État sur l'île. "Je ne sais pas ce que signifient ces attentats ni leur origine (...), je crois que notre responsabilité commune, à Paris ou en Corse, c'est de créer des conditions pour qu'il n'y ait pas de régression possible", a indiqué Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse. 800 membres des forces de l'ordre sont arrivés sur l'île pour assurer la protection d'Emmanuel Macron lors de sa visite.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police. (Photo d\'illustration)
Une voiture de police. (Photo d'illustration) (PHILIPPE MERLE / AFP)