Guyane : le département attend beaucoup de la visite présidentielle

Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi 26 octobre en Guyane. Il y a six mois, un mouvement social avait paralysé le territoire pendant cinq semaines. Il s'était conclu avec la signature d'un plan d'urgence, mais aujourd'hui les attentes restent fortes.

La visite d'Emmanuel Macron est au cœur des conversations en Guyane. Les besoins du département sont estimés à trois milliards d'euros. Santé, éducation, sécurité, malgré les récents conflits, les Guyanais n'ont toujours rien vu venir, ils sont désabusés. La sécurité est un des symptômes du malaise guyanais. En avril, les 500 frères avaient pris la tête du mouvement de lutte contre la violence dans un département qui compte quatre fois plus d'homicides qu'à Marseille.

Des mesures concrètes

Des mesures économiques sont aussi attendues. Le taux de chômage flirte avec les 20% de la population en Guyane. Dans la dernière rhumerie du département, le patron réclame une baisse des charges et une zone franche pour aider les entreprises existantes. Pendant deux jours, les Guyanais vont retenir leur souffle en espérant du président de la République des mesures concrètes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 26 octobre 2017, à Cayenne (Guyane). 
Emmanuel Macron, le 26 octobre 2017, à Cayenne (Guyane).  (RONAN LIETAR / REUTERS)