DIRECT. Emmanuel Macron "entame une nouvelle étape de son combat" mais ne déclare pas encore sa candidature pour 2017

Emmanuel Macron a démissionné. Michel Sapin le remplace comme ministre de l'Economie et cumulera cette fonction avec celle de ministre des Finances qu'il occupait déjà.

FRANCEINFO
Ce qu'il faut savoir

Après un long suspense, Emmanuel Macron a présenté sa démission du ministère de l'Economie, mardi 30 août. Dans une déclaration à Bercy, le fondateur du mouvement "En Marche" n'a pas annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle, mais l'a fortement sous entendue, expliquant qu'il souhaitait "entamer une nouvele étape de son combat". Dans un communiqué, l'Elysée a annoncé son remplacement par Michel Sapin, qui cumulera cette fonction avec celle de ministre des Finances qu'il occupait déjà. Suivez les réactions à ces annonces en direct.

Gauche et droite critiquent la gestion du cas Macron. La classe politique, majorité et opposition confondues, a critiqué l'annonce de la démission du ministre. Gérard Filoche, candidat déclaré a la primaire du PS, y voit "une fin de règne". Figure de l'aile gauche du parti, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann estime qu'il s'agit d'un "aveu d'échec" de la politique libérale du gouvernement. Christian Estrosi, président Les Républicains de la région Paca, estime enfin qu'il s'agit d'un "signe supplémentaire de la débandade et de l'affaiblissement de François Hollande."

Vers une candidature en 2017 ? On ignore encore si le ministre de l'Economie compte se présenter à la prochaine présidentielle. Il a, en tout cas, lancé son mouvement "En Marche" en avril, afin de dépasser les clivages politiques, "obsolètes" selon lui. Il déclarait alors ne pas vouloir lancer ce mouvement "pour avoir un énième candidat de plus à la présidentielle".

Des explications attendues. Après une première déclaration dans son ministère, Emmanuel Macron pourrait en dire davantage ce soir, lors du 20 heures de TF1.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

23h49 : L'ex-ministre n'ira pas à l'université d'été du Medef demain. "C'est le ministre de l'Economie qui était invité et Emmanuel Macron n'est plus à Bercy", explique son entourage à France inter.

22h38 : Voici ce qu'il ne fallait pas rater sur franceinfo aujourd'hui :

• Les clés pour comprendre une élection présidentielle sous tension.

• Treize fois où l'ancien ministre a mis le feu au Parti socialiste.

Quatre questions sur l'accord entre les éleveurs et le groupe Lactalis.

22h08 : France 2 dresse le portrait d'Emmanuel Macron, "un homme pressé".




(FRANCE 2)

21h19 : Une petite pique, en passant. Sur Twitter, une ancienne collègue d'Emmanuel Macron, la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes, s'en prend à l'ex-ministre de l'Economie.

21h01 : C'est la vedette inattendue de la journée. La navette fluviale avec laquelle Emmanuel Macron s'est rendu à l'Elysée a bien fait rire les internautes. Florilège dans cet article.




(LIONEL BONAVENTURE / AFP)

20h10 : "Aujourd'hui, je suis plus utile à mon pays en portant ce projet qu'en restant au gouvernement"

Sur TF1, Emmanuel Macron s'explique à nouveau sur sa démission. Il part pour être "libre de proposer, agir, rassembler, autour d'un projet" qu'il veux porter pour "notre pays".

19h55 : Du FN au parti de gauche, en passant par l'UDI, Emmanuel Macron est critiqué de toute part après sa démission.

19h47 : Je souhaite construire un projet qui "serve uniquement l'intérêt général" ... Et la marmotte ??

19h47 : Facile de cracher dans la soupe. Il n'aurait jamais dû rentrer au gouvernement. Il savait bien où il mettait les pieds. Il a juste voulu créer le buzz et se faire connaître. Son bilan n'est pas terrible. Les cars Macron finiront au garage

19h47 : Il est évident que ce jeune ministre sortant, va maintenant passer avec l'accélérateur qui doit déboucher sur une candidature. Il y pense depuis 6 mois. Bonne chance!

19h47 : Je pense qu'Emmanuel Macron serait un bon président. Nous avons besoin d’idées neuves, et de rajeunissement de nos politiciens. Marre de voir toujours les mêmes têtes depuis 30 ans.

19h47 : La démission du ministre de l'Economie continue de vous faire réagir dans les commentaires.

19h48 : Il n'y a pas que les ministres qui démissionnent. Comme le rapporte RTL, de nombreux conseillers - 48 personnes - se préparent à quitter leur poste, dans les ministères ou à l'Elysée.

19h36 : Voici un nouvel extrait de l'allocution d'Emmanuel Macron. Il y reconnait quelques échecs pendant son passage à Bercy.



(FRANCEINFO)

19h30 : "Hollande est sociopathe". Selon Le Canard Enchaîné, c'est ce qu'a lâché à ses proches Emmanuel Macron à sa sortie de l'Elysée. Le président appréciera : selon le Larousse, la sociopathie est un "trouble de la personnalité caractérisé par le mépris des normes sociales, une difficulté à ressentir des émotions, un manque d'empathie et une grande impulsivité".

19h17 : "Il est souvent plus facile de dire ce qu'on n'est pas mais beaucoup plus difficile de dire ce qu'on est."



C'est par cette phrase énigmatique que ce proche de François Hollande a commenté la démission d'Emmanuel Macron.

18h56 : "Je souhaite construire un projet qui serve uniquement l'intérêt général", a notamment déclaré Emmanuel Macron.


(FRANCEINFO)

18h44 : Voici un extrait de l'allocution d'Emmanuel Macron :



(FRANCEINFO)

18h31 : Que Macron parte et qu'on entende plus jamais parler de lui. Bon débarras.

18h31 : Emmanuel Macron, un homme réaliste qui, durant ses deux ans à Bercy n'a pas chômé. Cependant, son manque de loyauté et ses prises de parole à tout va histoire de faire de la com... très peu pour moi.

18h31 : Bonsoir Emmanuel, Sachez que vous n'êtes pas tout seul, et que, pas mal de personnes qui vous critiquent de tous les côtés, aimeraient bien avoir, déjà, votre aura. Bon courage pour la suite. Daniel.

18h31 : Dans les commentaires, vous êtes partagés après cette allocution d'Emmanuel Macron.

18h34 : "Je suis déterminé à tout faire pour que nos valeurs, nos idées, nos actions puissent transformer la France dès l'année prochaine"


Sans déclarer sa candidature, l'ancien ministre a fait allusion à plusieurs reprises à l'élection présidentielle. C'est sur cette dernière phrase qu'il conclut son intervention.

18h27 : "Il eut été plus facile de rester dans le confort de Bercy, mais j'ai fait le choix de prendre mes responsabilités."

18h26 : "Dans notre pays, le seul moment où les débats nécessaires peuvent avoir lieu, sont les campagnes présidentielles"

18h24 : "Je souhaite aujourd'hui entamer une nouvelle étape de mon combat et construire un projet qui serve uniquement l'intérêt général"

18h25 : "J'ai cependant touché du doigt les limites de notre système politique, qui pousse à des compromis de dernière minute, qui fait la part belle aux peurs des uns et des autres, qui produit des solutions imparfaites et fait trop souvent abstraction de la simple réalité"

18h22 : "Je suis fier d'être parvenu à apporter des changements concrets dans la vie des Français"

18h21 : "Pour autant, je n'ai pas tout réussi. Certaines entreprises ont connu la faillite, leurs salariés, le chômage"

18h20 : "J'ai consacré toute mon énergie à mener les combats qu'on m'a autorisé à livrer"

L'ancien ministre défend son bilan, en citant notamment le succès de la French Tech ou encore la loi "Macron".

18h19 : "J'ai remercié le président de m'avoir fait confiance, de m'avoir permis de servir mon pays, pendant deux années dédiées à la reconstruction de notre économie"

18h17 : L'ex-ministre de l'Economie prend la parole. Sa déclaration est à suivre ici.

17h56 : Emmanuel Macron n'annoncera pas ce soir s'il est candidat à l'élection présidentielle de 2017, a déclaré la porte-parole de son mouvement politique, "En Marche!", après la démission du ministère de l'économie.

17h54 : Après la démission du ministre de l'Economie, franceinfo revient sur le bilan d'Emmanuel Macron à Bercy, entre bourdes et loi controversée.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, pendant sa visite à Colmar (Haut-Rhin), le 30 août 2016.

(SEBASTIEN BOZON / AFP)

17h54 : Quelques heures avant la démission effective du ministre de l'Economie, Nicolas Sarkozy a raillé la politique économique du gouvernement : "Si j'ai bien compris, ça fait quatre ans qu'on n'a pas de politique économique et dans quatre minutes, on n'aura plus de ministre de l'Économie : c'est logique", a ironisé l'ex-président.

(FRANCE 3)

17h44 : A plusieurs reprises, Emmanuel Macron a mis le feu au PS. Petit rappel dans cet article.






17h27 : Emmanuel Macron démissionne ! Et alors ! Va t-il rendre des comptes ? Non, comme aucun personnages politiques.

17h26 : Un scoop 😂Si Macron s'écrit avec M comme Moïse, je ne crois pas au sauveur providentiel.

17h25 : Macron, il n'a pas la niaque de Chirac, ni l’équivalent de son influence au sein du RPR de l’époque pour réussir son "putch".

17h25 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à réagir à la démission d'Emmanuel Macron.

17h24 : Dans ce diaporama, franceinfo a listé les treize fois où Emmanuel Macron a mis le feu au PS.

17h22 : "Nul n'est irremplaçable" pour Pierre Gattaz. Le président du Medef réagit à la démission du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.



(FRANCEINFO)