Emmanuel Macron : premier débat face aux citoyens

À Bourg-de-Péage (Drôme), Emmanuel Macron a répondu aux questions des citoyens, jeudi 24 janvier.

FRANCE 2

Après les maires, les Français. Jeudi 24 janvier, Emmanuel Macron débarque à l'improviste, dans un débat citoyen. Un "gilet jaune" l'interpelle : "Je n'ai plus confiance en vous. Vous avez dit en 2017 qu'à la fin de l'année, il n'y aurait plus de SDF dans les rues. 510 SDF sont morts l'année dernière parce que vous n'avez pas mis la politique en place". Le président répond qu'il n'a jamais promis qu'il n'y aurait plus de SDF dans les rues, mais le ton se veut humble et il n'est pas question alors de donner de leçons. "Je suis dans la même indignation que vous, mais on va se battre", assure le chef de l'État.

Des décisions "puissantes", promises par Emmanuel Macron

Puis, vient une question sur le travail précaire. "Est-ce qu'on ne pourrait pas imaginer un système où les patrons qui ont recours à l'intérim soient amendés ?", demande une citoyenne. Le président promet de mettre en place le bonus-malus pour les entreprises qui abusent du contrat court. L'échange bifurque vers les frais bancaires. Son passé de banquier chez Rothschild lui est alors reproché. Salaire des hauts fonctionnaires, formation professionnelle, le président promet des décisions "puissantes" à l'issue du grand débat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Après avoir rencontré une trentaine d\'élus d\'Auvergne-Rhône-Alpes, Emmanuel Macron s\'est invité à un débat citoyen à Bourg-de-Péage (Drôme), le 24 janvier 2019.
Après avoir rencontré une trentaine d'élus d'Auvergne-Rhône-Alpes, Emmanuel Macron s'est invité à un débat citoyen à Bourg-de-Péage (Drôme), le 24 janvier 2019. (EMMANUEL FOUDROT / AFP)