Emmanuel Macron giflé : Damien Tarel condamné à quatre mois de prison ferme

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Emmanuel Macron giflé : Damien Tarel condamné à quatre mois ferme
France 3
Article rédigé par
O. Feniet, O. Martin, V. Travert, T. Simonet, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

Deux jours après avoir giflé le président de la République, Damien Tarel a été condamné à quatre mois de prison ferme, jeudi 10 juin, en comparution immédiate. La justice a aussi exigé qu’il soit directement incarcéré.

Sous escorte policière, dans un fourgon de gendarmerie, menotté et visage caché, Damien Tarel a été incarcéré, jeudi 10 juin : il a écopé de quatre mois de prison ferme. L’homme de 28 ans a été reconnu coupable après une gifle infligée à Emmanuel Macron, mardi. Damien Tarel a été jugé en comparution immédiate, et est resté calme, s’exprimant d’un ton posé tout au long de l’audience. "Je ne l’apprécie pas et il s’est dirigé vers moi, ça m’a surpris. J’ai vu son regard sympathique et menteur qui voulait faire de moi un potentiel électeur", a-t-il déclaré.

Il ne se revendique d’aucun parti

La présidente l’a longuement questionné, notamment sur son engagement politique. Il ne se revendique d’aucun parti, se dit patriote et appartenant au mouvement des "gilets jaunes". Le procureur avait requis une peine sévère et exemplaire ; il dénonce un acte de violence physique et politique. La condamnation n’excède pas un an de prison ferme, mais, fait rare, un mandat de dépôt a tout de même été retenu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.