L'homme qui a giflé Emmanuel Macron est condamné à 18 mois de prison dont quatre ferme

Damien Tarel était jugé jeudi en comparution immédiate. Il a reconnu avoir frappé le président.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme gifle le président de la République, Emmanuel Macron, à Tain-l'Hermitage (Drôme), le 8 juin 2021. Damien Tarel a été condamné à à 18 mois de prison dont quatre mois ferme.  (CAPTURE D'ÉCRAN)

L'auteur de la gifle à Emmanuel Macron a été condamné jeudi 10 juin à 18 mois de prison dont quatre ferme. Il a été aussitôt incarcéré. Damien Tarel, âgé de 28 ans, était jugé en comparution immédiate à Valence pour avoir giflé le président de la République en marge d'un déplacement dans la Drôme mardi. La peine requise était de 18 mois ferme.

Damien Tarel a également été condamné à une obligation de travail ou de formation, à une interdiction de port d'armes pendant cinq ans et à une perte de droits civiques, dont le droit de vote et d'éligibilité, pendant trois ans. Il devra également se soumettre à un suivi psychologique. Il a dix jours pour faire appel de sa condamnation.

Il dit avoir agi "sans réfléchir"

Alors qu'il pouvait demander un renvoi du procès pour mieux préparer sa défense, Damien Tarel avait demandé à être jugé "immédiatement". Il a reconnu à l'audience avoir giflé le président de la République et avoir tenu "des paroles dénonçant la politique", a précisé le parquet. Il s'est dit proche de "la mouvance des 'gilets jaunes'" et a expliqué avoir agi "sans réfléchir" pour "exprimer son mécontentement". Son geste "parfaitement inadmissible" a été qualifié d'"acte de violence délibéré" par le représentant du ministère public.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.