Emmanuel Macron : avant les vacances d'été, un dernier Conseil des ministres pour faire un premier bilan et "positiver"

Avant la pause estivale, le gouvernement réuni va se pencher sur les défis à venir dans les mois prochains, et la nouvelle donne à l'Assemblée est au coeur de l'attention.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Elisabeth Borne entourée d'une partie de ses ministres à Matignon, lors d'une réunion de travail avec les présidents de conseils régionaux. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Pour les ministres le temps des vacances n'est pas encore arrivé : ils sont priés de rester à Paris jusqu'a la fin des débats parlementaires, début août. Mais ce vendredi 29 juillet, ils vont participer au dernier Conseil des ministres avant leur pause. Et le menu est clair : il s'agira pour Emmanuel Macron de faire un premier bilan du début de son second quinquennat.

Bousculé par l'opposition mais aussi une partie de sa majorité, le chef de l'Etat veut positiver. Le bilan, selon son entourage, c'est que le gouvernement a réussi à faire passer ses textes à l'Assemblée : pouvoir d'achat, budget rectificatif... Et ce avec une partie des oppositions, en réalité surtout avec Les Républicains. "Le message des Français aux législatives a été entendu", argumente un conseiller qui glisse au passage "On disait le pays ingouvernable : c'est faux !"

Un programme compliqué à la rentrée

Ce même conseiller se réjouit : "Nous sommes arrivés à des compromis sans franchir notre ligne rouge : 'ni impôt ni dette supplémentaire'". Mais là, c'est moins vrai : la facture est un peu plus salée que prévue. Un satisfecit pour se projeter vers l'automne, espèrent les macronistes, où le programme sera chargé, avec au programme : l'accélération promise de la transition énergétique et une nouvelle réforme de l'assurance chômage. 

Quant au dossier explosif des retraites, prudence : aucun calendrier n'a pour l'instant été annoncé. Le sujet sera évoqué dans le cadre du Conseil national de la refondation, instance rassemblant l'ensemble des "forces vives" du pays, et dont le lancement a été reporté à la rentrée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.