Emmanuel Macron aux États-Unis : "Nous ne sommes pas dans un conte de Charles Perrault", "il y a un travail lent et patient"

Le chef de l'État a dressé mercredi soir, face à des journalistes, un premier bilan de sa visite d'État de trois jours aux États-Unis.

Emmanuel Macron devant des étudiants américains, le 25 avril.
Emmanuel Macron devant des étudiants américains, le 25 avril. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Je pense que nous avons avancé. Je ne crois pas aux transformations en une soirée, je les crois en profondeur avec le temps", a déclaré mercredi 25 avril Emmanuel Macron en petit comité face à des journalistes. Le président venait de prononcer un discours de 45 minutes en anglais devant le Congrès américain à Washington. Le chef de l'État a ainsi dressé un premier bilan de cette visite d'État de trois jours aux États-Unis, il sera de retour jeudi matin à Paris.

"L'image de la France a changé"

"Nous ne sommes pas dans un conte de Charles Perrault, donc il n'y a pas une citrouille qui à minuit, d'un seul coup, se transforme en carrosse, ça n'existe pas. Par contre, il y a un travail lent et patient", a poursuivi le président français. Il a ajouté qu'"il y a eu des avancées réelles durant cette visite. Ce qu'on imprime dans ces moments-là, à l'égard de l'opinion publique, à l'égard de la classe politique, à l'égard des milieux d'affaires américains est essentiel parce que c'est ça qui paie dans le temps."

"L'image de la France a changé, a poursuivi Emmanuel Macron. La voix de la France est entendue, ce que vous avez entendu au Congrès, c'est la France qui est entendue, respectée et qui porte un message. Et ça, ça ne produit pas des effets dans l'immédiat, ça n'est pas une espèce de jeu mécanique la politique étrangère, mais ça créé un rapport de force, ça construit un rapport de valeurs, ça construit aussi un respect réciproque dont nous avons besoin pour continuer à faire", a-t-il conclu.