Élections européennes : conservateurs et socialistes en ordre de bataille

Le Parti populaire européen (PPE) et l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen (S&D) se préparent pour les élections européennes de mai 2019.  

Voir la vidéo
FRANCE 3

Il est désormais le chef de file de la droite européenne. L’eurodéputé bavarois Manfred Weber a enregistré un large soutien de la part de fervents militants du Parti populaire européen (PPE), qui représentent une cinquantaine de partis politiques. À la tribune, il reçoit une accolade discrète de la chancelière allemande Angela Merkel. Manfred Weber est un candidat modéré qui souhaite replacer le citoyen au cœur du projet européen.

Le S&D refuse le clivage proposé par Emmanuel Macron

Du côté des socialistes européens (S&D), l’outsider est le commissaire néerlandais Frans Timmermans. Il se présente comme l’homme qui défend l’État de droit, face à la Pologne et la Hongrie. Cette forte personnalité refuse le clivage proposé par Emmanuel Macron entre "populistes" et "progressistes". Conservateurs et socialistes, les deux grandes familles sont en ordre de bataille pour les élections européennes, qui se tiendront en mai 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, le 26 juillet 2017 à Bruxelles.
Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, le 26 juillet 2017 à Bruxelles. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC / AFP)