Douai : Emmanuel Macron se rend sur les terres de Xavier Bertrand

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Douai : Emmanuel Macron se rend sur les terres de Xavier Bertrand
France 3
Article rédigé par
S.Lanson, J.Nény, J-B.Marteau, C.Cormery, G.Basle, E.Rassat, L.Michel - France 3
France Télévisions

Lundi 28 juin, au lendemain des résultats des élections régionales, Emmanuel Macron s'est rendu à Douai, dans le Nord, pour inaugurer une usine Renault de batteries électriques. Il a rencontré le président de la région Hauts-de-France fraîchement réélu, Xavier Bertrand, qui se voit déjà candidat à la présidentielle de 2022. 

Emmanuel Macron était en visite à Douai, dans le Nord, pour le lancement d'une future usine de batteries électriques Renault, lundi 28 juin. Il a félicité Xavier Bertrand, le président de droite de la région Hauts-de-France, réélu dimanche et présent lors de la visite du chef de l'État. Mais l'ombre de la présidentielle plane sur cette rencontre. Après avoir battu le Rassemblement national, Xavier Bertrand ne cache pas ses ambitions nationales, et attaque Emmanuel Macron dans un entretien donné aux Echos. "La tambouille politique ne remplace pas la politique. Même être sympa sur le terrain ne remplace pas les résultats", lance-t-il. 

Un match à trois déjà lancé ?

Xavier Bertrand est candidat et ne le cache pas. "Il n'en fait pas mystère, il est candidat à 100%, levé dès 5 heures ce matin, sur le terrain immédiatement. Il n'entend pas laisser le champ libre à Emmanuel Macron ; par exemple, il a spécifiquement demandé à l'Élysée de bien pouvoir s'exprimer ce matin après le président de la République, sans quoi il serait venu voir les caméras situées juste devant l'usine", explique le journaliste Jean-Baptiste Marteau, sur place pour France 3. "Le match a trois a donc commencé, veut croire Xavier Bertrand, même si le ton est resté très républicain, centré sur les bonnes nouvelles du jour", ajoute-t-il. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.