DIRECT. A la tribune de l'ONU, Emmanuel Macron appelle les Etats-Unis et l'Iran à reprendre des "négociations"

Le chef de l'Etat doit s'exprimer à la tribune de l'ONU, mardi après-midi à New York.

Emmanuel Macron prononce un discours lors du sommet pour le climat de l\'ONU, le 23 septembre 2019, à New York.
Emmanuel Macron prononce un discours lors du sommet pour le climat de l'ONU, le 23 septembre 2019, à New York. (STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron s'exprime à la tribune de l'ONU, à New York, mardi 24 septembre.  "Plus que jamais le temps est à la reprise des négociations entre les Etats-Unis d'Amérique, l'Iran, les signataires du JCPOA [l'accord sur le nucléaire iranien] et les puissances de la région concernées au premier titre par la sécurité et la stabilité de celle-ci", a-t-il déclaré. Le chef de l'Etat s'exprime à l'occasion de l'assemblée générale des Nations unies, après une rencontre "d'une heure trente avec le président [iranien] Rohani" et au lendemain du sommet pour le climat. Regardez son intervention en direct.

  Emmanuel Macron "espère" des avancées sur le dossier iranien. "J'ai eu une longue discussion (...) avec le président Rohani qui, je pense, a permis d'esquisser des voies de passage. Elle sont très ténues", a précisé le chef de l'Etat mardi, après son échange avec son homogue iranien. Le président doit également rencontrer Donald Trump dans l'après-midi (la soirée en France).

La France poursuivie par seize jeunes. Greta Thunberg et quinze autres jeunes ont déposé une plainte inédite lundi devant le Comité des droits de l'enfant de l'ONU pour dénoncer l'inaction contre le réchauffement climatique de cinq pays : l'Argentine, le Brésil, la Turquie, l'Allemagne et la France.

Le chef de l'Etat répond à Greta Thunberg. Lors d'une interview sur Europe 1, Emmanuel Macron a estimé mardi que la plainte de Greta Thunberg contre la France n'était pas "la voie la plus efficace" pour lutter contre le changement climatique et que des "positions très radicales" étaient "de nature à antagoniser nos sociétés".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MACRON

21h26 : "Sur les océans, le rapport du Giec est d'une cruauté accablante, les faits sont là, nus, têtus. Nous sommes en train de perdre la bataille."

21h02 : Après avoir brièvement évoqué le réchauffement climatique, Emmanuel Macron appelle Washington et Téhéran à reprendre des "négociations", sur le dossier du nucléaire iranien.

20h55 : "Nous ne sommes pas au rendez-vous des objectifs qui sont les nôtres en matière de réchauffement climatique."

20h55 : Emmanuel Macron a entamé son discours à l'assemblée générale de l'ONU. Vous pouvez le regarder en direct ici.