DIRECT. "La taxe d'habitation est injuste, pourquoi la défendre ?" demande Macron, hué par certains maires

Le président de la République va tenter de rétablir la confiance entre l'Etat et les collectivités, face à un auditoire sceptique.

Emmanuel Macron s\'exprime devant le 100e congrès des maires, à Paris, le 23 novembre 2017.
Emmanuel Macron s'exprime devant le 100e congrès des maires, à Paris, le 23 novembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron s'attire quelques sifflets. Lors de son discours devant les élus en clôture du 100e Congrès des maires de France, jeudi 23 novembre à Paris, le chef de l'Etat a défendu la suppression controversée de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. "C'est un impôt injuste, pourquoi le défendre ?", a-t-il lancé, recueillant la désapprobation de certains maires.

Une refonte profonde de la fiscalité. Selon l'Elysée, Emmanuel Macron va annoncer une "refonte profonde de la fiscalité locale". Ce projet pourrait passer par "un partage des impôts nationaux, à l'image du transfert d'une fraction de la TVA aux régions", avec à terme une probable suppression complète de la taxe d'habitation.

Un droit à l'expérimentation. Emmanuel Macron doit également annoncer "une réforme du droit à l'expérimentation" pour adapter les réponses aux besoins locaux, par exemple en matière de logement ou de transports, et la possibilité d'adapter les normes au niveau local. Les projets locaux seront encouragés par une Agence nationale de la cohésion des territoires.

Une réception à l'Elysée diversement appréciée. Hier soir, le président a reçu à l'Elysée un millier de maires, mais il ne s'est pas exprimé. "Il ne faut pas qu'il pense qu'en nous caressant le dos, comme il a cherché peut-être à le faire avec ce cocktail, il a mis un étouffoir sur l'ensemble des sujets qui nous préoccupent", prévient le maire LR de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, en dénonçant "un dîner de cons".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MAIRES

17h12 : "Je veux, pour les textes budgétaires à partir de 2020, que soit mise en œuvre une refonte en profondeur de la fiscalité locale, qu'il s'agisse des communes, des départements comme des régions (...). La taxe d'habitation n'est que le premier acte."



FRANCEINFO

17h07 : "On peut baisser des impôts en faisant des économies (...). Cette réforme coûte 10 milliards sur trois ans, elle est financée par des économies faites par l'Etat (...). Pourquoi la taxe d'habitation ? Depuis plus de quarante ans, dans notre pays, on dit que cet impôt est injuste (...), mais on ne le supprime pas. Et qui en sont les victimes ? Les territoires les plus modestes et les classes moyennes."


Emmanuel Macron défend la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des foyers.



16h49 : "Nous avons trois combats communs. Le premier, c'est celui de la préservation de vos moyens financiers. Le deuxième, c'est celui d'une plus grande autonomie – nous ne pouvons plus vivre dans un schéma centralisateur et parisien. Le troisième, c'est que l'Etat doit pleinement vous accompagner dans les transitions que vous avez à remplir."




16h45 : "Le gouvernement aurait pu imposer des décisions budgétaires de manière unilatérale (...). Comme je m'y étais engagé, cela n'a pas été fait. Non pas parce que le gouvernement craignait une grogne, mais parce qu'en effet, ce n'est pas la bonne méthode."

Emmanuel Macron prend la parole au Congrès des maires. Il défend sa méthode pour faire baisser les dotations budgétaires.

16h30 : "Quelle est la logique de supprimer une recette fiscale pour la remplacer par une dette supplémentaire de l'Etat qui va devoir emprunter pour nous compenser, au moment même où vous demandez de réduire la dette publique ?" poursuit François Baroin, en évoquant la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des foyers.



FRANCEINFO

16h19 : François Baroin, président de l'association des maires de France (AMF), est actuellement au pupitre. "Nous n'avons pas compris ce passage de 10 [promesse de campagne] à 13 milliards d'euros" d'économies imposées en cinq ans aux collectivités, lance-t-il à Emmanuel Macron.

16h10 : Taxe d'habitation, APL, budget des communes... Emmanuel Macron prononce le discours de clôture du Congrès des maires de France. Vous pouvez suivre son intervention en direct sur franceinfo, canal 27 ou sur notre site.

15h26 : Emmanuel Macron est arrivé au Congrès de l'association des maires de France, où il doit prononcer un discours. Les journalistes présents sur place évoquent quelques huées, mais aussi quelques applaudissements, dans le parterre des élus.