Désintox. Non, la France n'est pas si mal classée en matière de traitement de la pauvreté

Depuis qu'Emmanuel Macron a déploré le « pognon dingue » dépensé par la France en aides sociales, le gouvernement tente de justifier la sortie présidentielle. Sur RTL, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a dressé un sombre tableau de la politique sociale française.

« Il y a une magnifique étude sortie vendredi. Une étude de l’OCDE qui regarde les raisons de la pauvreté dans les différents pays de l’OCDE. Cette étude montre que la France est un des plus mauvais pays pour faire sortir les gens de la pauvreté », a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Pourtant rien ne permet de l'affirmer. 

L’Hexagone affiche un des plus bas taux de pauvreté en Europe, avec, en 2015, 13,6% de sa population sous le seuil de pauvreté, contre 17,3% en moyenne au sein de l’Union Européenne. Seuls, cinq pays affichent un taux de pauvreté inférieur à la France : le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande, la République Tchèque et la Slovaquie.

Et cela s'explique en partie par les aides sociales. Si l’Hexagone dépense effectivement une part importante de sa richesse nationale en prestations sociales, elle est, parmi les membres de l’UE, celle qui réussit le plus, avec certains pays nordiques, à réduire son taux de pauvreté initial. Sans les aides sociales, qu'on appelle aussi transferts sociaux, la France connaîtrait un taux de pauvreté de 23,9%. Ce taux baisse donc de 10,3 points grâce à la politique sociale. A titre de comparaison, l’Allemagne, elle, réduit son taux de pauvreté de 25,1% à 16,7%. Soit 8,4 points de moins. Et bien d’autres pays ne réduisent pas autant leur taux de pauvreté que l'Hexagone.

On peut donc dire que la France dépense de l'argent. Mais pas que cet argent ne sert à rien.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/DesintoxLiberation/
Sur Twitter : https://twitter.com/Artedesintox
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Depuis qu\'Emmanuel Macron a déploré le « pognon dingue » dépensé par la France en aides sociales, le gouvernement tente de justifier la sortie présidentielle.
Depuis qu'Emmanuel Macron a déploré le « pognon dingue » dépensé par la France en aides sociales, le gouvernement tente de justifier la sortie présidentielle. (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)