Affaire Business France : le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme

Le parquet de Paris a annoncé vendredi l'ouverture d'une information judiciaire pour favoristisme et recel de favoritisme, dans l'affaire de la soirée organisée à Las Vegas en janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron, alors qu'il était ministre de l'économie.

Emmanuel Macron à Las Vegas, le 7 janvier 2015.
Emmanuel Macron à Las Vegas, le 7 janvier 2015. (ROBYN BECK / AFP)

Le parquet de Paris a annoncé vendredi 7 juillet l'ouverture d'une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme, dans l'affaire de la soirée organisée à Las Vegas en janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron, alors qu'il était ministre de l'Économie. Cette information judiciaire est ouverte contre personne non dénommée.

Elle porte sur les conditions dans lesquelles a été organisé un déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, une soirée dont l'organisation avait été confiée à Havas sans appel d'offres, par Business France, ce qui est illégal.

Dans cette affaire, la directrice exécutive de la communication et de la promotion à Business France, Fabienne Bothy-Chesneau, avait été entendue, le 21 juin, par les enquêteurs dans le cadre de l'enquête sur la coûteuse soirée de janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron à Las Vegas. Par ailleurs, une perquisition avait eu lieu le 21 juin dernier, au lendemain d'une perquisition au siège de Business France.

Selon nos informations, cette perquisition a été "fructueuse". Elle a permis de recueillir des éléments constitutifs du délit de favoritisme. L'actuelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, était alors la directrice générale de cette dernière structure.