Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Business France : le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme

Le parquet de Paris a annoncé vendredi l'ouverture d'une information judiciaire pour favoristisme et recel de favoritisme, dans l'affaire de la soirée organisée à Las Vegas en janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron, alors qu'il était ministre de l'économie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron à Las Vegas, le 7 janvier 2015. (ROBYN BECK / AFP)

Le parquet de Paris a annoncé vendredi 7 juillet l'ouverture d'une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme, dans l'affaire de la soirée organisée à Las Vegas en janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron, alors qu'il était ministre de l'Économie. Cette information judiciaire est ouverte contre personne non dénommée.

Elle porte sur les conditions dans lesquelles a été organisé un déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, une soirée dont l'organisation avait été confiée à Havas sans appel d'offres, par Business France, ce qui est illégal.

Dans cette affaire, la directrice exécutive de la communication et de la promotion à Business France, Fabienne Bothy-Chesneau, avait été entendue, le 21 juin, par les enquêteurs dans le cadre de l'enquête sur la coûteuse soirée de janvier 2016 autour d'Emmanuel Macron à Las Vegas. Par ailleurs, une perquisition avait eu lieu le 21 juin dernier, au lendemain d'une perquisition au siège de Business France.

Selon nos informations, cette perquisition a été "fructueuse". Elle a permis de recueillir des éléments constitutifs du délit de favoritisme. L'actuelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, était alors la directrice générale de cette dernière structure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.