Cet article date de plus de quatre ans.

Caricature d'Emmanuel Macron : François Fillon dénonce un dessin "antisémite" et réclame des "sanctions" internes

Le candidat Les Républicains dénonce une "caricature inacceptable" et estime que le "combat politique doit rester digne".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Républicains ont posté sur Twitter une caricature polémique d'Emmanuel Macron, vendredi 10 mars, avant de supprimer le tweet. (LES REPUBLICAINS / TWITTER)

"Le combat politique est rude, mais il doit rester digne." François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a dénoncé, samedi 11 mars au soir, "la caricature inacceptable" d'Emmanuel Macron, publiée la veille sur Twitter sur le compte des Républicains. Le dessin montrait le candidat du mouvement En marche ! en banquier au nez crochu, en train de couper un cigare avec une faucille, une iconographie rappelant sans équivoque les codes des caricatures antisémistes des années 1930.

Fillon reconnaît le caractère antisémite du dessin

François Fillon a demandé à Bernard Accoyer, secrétaire général du parti, qui a publié vendredi des excuses, de prendre "les sanctions qui s'imposent" en interne "à l'égard de ceux qui ont ainsi donné de notre mouvement une image totalement contraire aux valeurs qui sont les nôtres".

"Je comprends l'émoi" que cette caricature "a pu susciter car elle évoquait des dessins d'une époque sombre de notre histoire et véhiculait une idéologie contre laquelle je me suis toujours battu", déclare dans un communiqué l'ancien Premier ministre. "Je ne saurais tolérer que mon parti diffuse des caricatures reprenant les codes de la propagande antisémite", poursuit-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.