Après deux ans à l'Elysée, Emmanuel Macron est plus populaire que François Hollande mais moins que Nicolas Sarkozy

La popularité du président de la République s'établit à 32%, après deux années passées de pouvoir. A la même étape de leur présidence, les popularités de François Hollande et de Nicolas Sarkozy étaient respectivement de 21% et de 43%. 

Le président de la République, Emmanuel Macron, lors d\'un discours pour soutenir la candidature française à la compétition des WorldSkills 2023, le 7 mai 2019 à l\'Elysée, à Paris. 
Le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'un discours pour soutenir la candidature française à la compétition des WorldSkills 2023, le 7 mai 2019 à l'Elysée, à Paris.  (CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP)

Où en est la cote de popularité d'Emmanuel Macron, deux ans après son entrée au pouvoir ? La popularité du chef de l'Etat s'établit à 32% après deux années à l'Elysée, selon  un sondage BVA pour La Tribune, RTL, la presse régionale et Orange, paru vendredi 10 mai. Ce score est supérieur à celui de son prédécesseur, François Hollande, à la même étape de sa présidence (21%), mais inférieure à la popularité de Nicolas Sarkozy (43%), deux ans après son arrivée à l'Elysée. 

Comme le rappelle cette étude, Emmanuel Macron bénéficiait de 62% de bonnes opinions lors de son entrée en fonction, en mai 2017, et de 43% après un an de mandat. Désormais, seuls 23% des Français interrogés s'estiment "plutôt satisfaits" par l'action du chef de l'Etat (-18 points en un an). 65% des personnes interrogées s'estiment quant à elles mécontentes (un score en hausse de 8 points en un an).

Le chef de l'Etat critiqué sur le pouvoir d'achat

En matière de politiques menées, 36% des sondés estiment que l'action de l'exécutif en matière de lutte contre le terrorisme est "plutôt un succès". Ils sont 31% à partager cette opinion en ce qui concerne le rôle de la France dans le monde, et 26% à estimer que le travail mené sur l'Europe est plutôt réussi. 

L'action du chef de l'État est en revanche massivement perçue comme un échec en ce qui concerne le pouvoir d'achat : 73% des sondés partagent ce sentiment. La politique sociale et la lutte contre le réchauffement climatique sont également vues comme des échecs, respectivement par 71% et 68% des sondés.

Au total, seuls 16% des personnes interrogées ont le sentiment de bénéficier de la politique gouvernementale. Un score néanmoins légèrement en hausse (+2) par rapport à l'année dernière. Un quart des sondés pensent qu'à la fin du mandat d'Emmanuel Macron, en 2022, la situation de la France sera "globalement meilleure". 52% estiment qu'elle sera moins bonne.

Ce sondage a été réalisé par Internet selon la méthode des quotas auprès de 1 002 Français âgés de plus de 18 ans, du 30 avril au 2 mai.