Pour Fesneau (MoDem), l'affaire Benalla "n'est pas une affaire d'État et ressemble à un fait divers"

 Marc Fesneau, président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 vendredi 20 juillet. Il y évoque l'affaire Benalla.

France 2

"Il faut laisser dérouler la justice" dans l'affaire Benalla. "Elle fera la lumière sur les choses et des sanctions pourront être prises", déclare Marc Fesneau, président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale. "Pour qu'une enquête ou une commission d'enquête puisse travailler dans des conditions sereines, il ne faut pas le faire sous la pression politique et médiatique", ajoute-t-il, confirmant que Gérard Collomb sera auditionné la semaine prochaine, et peut-être aussi les membres du cabinet du président de la République.

Macron "pas du genre à se défausser"

"La logique voudrait qu'Alexandre Benalla quitte l'Élysée", concède-t-il, assurant qu'il n'a "pas le sentiment qu'il ait été couvert par Emmanuel Macron", qui "s'exprimera s'il lui semble bon de s'exprimer. S'il a envie de dire des choses, je ne doute pas qu'il le dira. Il n'est pas du genre à se défausser".

Marc Fesneau insiste : "Ce n'est pas une affaire d'État, c'est le débordement et le comportement d'un homme, peut-être coutumier du fait. Cet événement ressemble à un fait divers".

Marc Fesneau (MoDem)
Marc Fesneau (MoDem) (France 2)