L'Elysée dément le financement de travaux pour agrandir le logement d'Alexandre Benalla

L'hebdomadaire "L'Express" assurait que son logement de fonction allait être transformé en duplex, pour un coût de 180 000 euros. Contactée par "Le Parisien", la présidence répond qu'un programme de rénovation de quatre appartements a été prévu avant son arrivée et qu'aucune transformation en duplex n'est à l'ordre du jour.

Le site de l\'Alma, une dépendance de l\'Elysée qui compte 63 logements de fonction pour des colaborateurs de la présidence.
Le site de l'Alma, une dépendance de l'Elysée qui compte 63 logements de fonction pour des colaborateurs de la présidence. (GOOGLE MAPS)

Quelle est la nature exacte du logement de fonction occupé par Alexandre Benalla ? La question suscite bien des interrogations depuis les révélations du Monde. L'appartement est situé au palais de l'Alma, une dépendance de l'Elysée qui abrite 63 logements de fonction destinés aux proches collaborateurs du chef de l'Etat. Selon le quotidien, qui cite un document de l'administration, Alexandre Benalla a déclaré être domicilé à cette adresse depuis le 9 juillet. Et voici que L'Express affirme que l'appartement parisien allait être transformé en duplex de 200 mètres carrés, moyennant des travaux de 180 000 euros. De quoi susciter quelques interrogations.

"Pas de réunion d'appartements en duplex"

Contacté par Le Parisien, lundi 23 juillet, l'Elysée a catégoriquement démenti ces informations, en expliquant que le service de conservaton des résidences présidentielles "prévoit régulièrement des travaux d'entretien" et que la rénovation de quatre appartements du site de l'Alma avait été décidée "avant l'arrivée d'[Alexandre] Benalla". Par ailleurs, assure la présidence, aucune "réunion d'appartements en duplex" n'est au programme du chantier. L'Elysée dément donc les travaux d'agrandissement évoqués par L'Express, mais c'est la première fois que la présidence reconnaît, la mise à disposition d'un logement de fonction pour Alexandre Benalla, même implicitement.

Un peu plus tôt, Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, avait déclaré qu'Alexandre Benalla avait formulé la demande d'un logement de fonction au mois de mars, mais qu'il n'avait pas occupé l'appartement du quai Branly avant ce mois de juillet. "Les travaux ont été demandés en novembre 2017, monsieur Benalla a fait la demande de ce logement en mars 2018. Et c'est un 80 mètres carrés", avait encore expliqué le porte-parole du gouvernement au micro de LCI. L'ancien "monsieur sécurité" d'Emmanuel Macron, de toute façon, n'aura pas eu le temps de véritablement s'y installer.