EN IMAGES. Affaire Benalla : des photos fragilisent la défense de l'Elysée

Ce sont des clichés embarassants pour la présidence de la République : alors qu'il était officiellement sanctionné, plusieurs images montrent que le collaborateur du président est resté au cœur du dispositif de sécurité de l'Elysée.

Alexandre Benalla accompagne Emmanuel Macron, lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017, au Touquet (Pas-de-Calais).
Alexandre Benalla accompagne Emmanuel Macron, lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017, au Touquet (Pas-de-Calais). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Quel était le rôle précis d'Alexandre Benalla, placé vendredi 20 juillet en garde à vue après une vidéo le montrant frapper un manifestant le 1er mai ? De nouvelles images viennent semer le trouble. 

En mai 2017, ce proche collaborateur d'Emmanuel Macron est nommé chargé de mission à l'Elysée, en tant qu'adjoint au chef de cabinet du président, François-Xavier Lauch. Jeudi 19 juillet, après la révélation de l'affaire, le porte-parole de l'Elysée a assuré : "Il a été démis de ses fonctions de responsable de la sécurité des déplacements du président de la République."

"Mensonge de l'Elysée"

Après cette sanction, l'Elysée assure auprès de Libération, qu'Alexandre Benalla "s'est uniquement occupé d'organiser des événements au Palais, à l'exception de deux gros événements : la panthéonisation de Simone Veil et la réception des Bleus". Et la présidence insiste : "Cette réduction de périmètre a été strictement observée." 

Mais le quotidien publie des images qui contredisent cette version : on peut voir le collaborateur du chef de l'Etat l'accompagner à l'occasion du défilé du 14 juillet, avec des dossiers sous le bras. 

Par ailleurs, Paris Normandie diffuse également un cliché où l'on voit le chargé de mission, en compagnie du couple Macron, lors de leur de visite privée de la résidence de Claude Monet, à Giverny (Eure), le 13 juillet. Le quotidien régional parle de "mensonge de l'Elysée".