Benalla a esquivé la commission d'enquête du Sénat, réservant ses réponses à la justice

Alexandre Benalla a été auditionné une seconde fois par les sénateurs lundi 21 janvier. L'ancien chargé de mission de l'Élysée n'a rien voulu dire. L'affaire va se poursuivre en justice.

France 3

Une nouvelle fois, Alexandre Benalla a prêté serment devant la commission d'enquête du Sénat. L'ex-chargé de mission de l'Élysée a maintenu la version qu'il a donnée lors de sa première audition le 19 septembre. Il avait assuré que ses passeports étaient restés dans son bureau après son licenciement.

"Ces passeports m'ont été rendus à nouveau début octobre 2018", affirme-t-il. "Par qui ?" demande alors l'un des corapporteurs. "Je vous ai déjà dit que je ne répondrai pas à cette question, monsieur le corapporteur", répond l'ancien collaborateur de l'Élysée.

"Je ne fais aucun chantage"

Les sénateurs se sont heurtés à un mur dans toute l'audition. L'ex-homme de confiance d'Emmanuel Macron a refusé de répondre aux questions en s'abritant derrière la procédure judiciaire, ce qui a agacé le président LR de la commission d'enquête, Philippe Bas.

"Je ne détiens aucun secret sur qui que ce soit. Je ne fais aucun chantage", assure-t-il. Une affirmation qui agace la commission d'enquête. Après deux heures d'audition tendue, Alexandre Benalla a quitté le Sénat. Alexandre Benalla sera entendu dans les semaines à venir par la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla lors de sa première audition devant la commission d\'enquête du Sénat à Paris, le 19 septembre 2018. 
Alexandre Benalla lors de sa première audition devant la commission d'enquête du Sénat à Paris, le 19 septembre 2018.  (ALAIN JOCARD / AFP)