Alexandre Benalla mis en examen pour son selfie avec une arme et pour ses interpellations au Jardin des Plantes le 1er mai

L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron était entendu mercredi par les juges d'instruction au palais de justice de Paris.

Alexandre Benalla le 26 février 2019 à sa sortie de la prison de la Santé, à Paris, après une semaine de détention pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire.
Alexandre Benalla le 26 février 2019 à sa sortie de la prison de la Santé, à Paris, après une semaine de détention pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Alexandre Benalla a été de nouveau mis en examen mercredi 20 mars, dans deux affaires, a appris franceinfo de source judiciaire. L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron est mis en examen pour "port et détention non autorisés d'armes de catégorie B" lors d'un selfie pris à Poitiers, pendant la campagne présidentielle de 2017. 

Il est aussi mis en examen pour "violences volontaires en réunion sans incapacité" et "immixtion dans l'exercice d'une fonction publique" dans le cadre de l'enquête sur ses interpellations controversées du 1er mai 2018 au Jardin des Plantes à Paris.

Alexandre Benalla avait été auditionné dans la matinée de  mercredi, par les juges d'instruction, au tribunal de grande instance de Paris.