Alexandre Benalla : le Sénat présente son rapport

La commission d'enquête sénatoriale vient de rendre son verdict après sept mois de travaux. Elle dénonce plusieurs dysfonctionnements majeurs et de graves défaillances au sein de l'État et demande des sanctions judiciaires à l'encontre d'Alexandre Benalla. 

FRANCE 3

Après près de sept mois d'investigations et une quarantaine d'auditions, la commission d'enquête sénatoriale demande au bureau du Sénat de saisir la justice pour toute une série de motifs. Il y a d'abord l'affaire des passeports diplomatiques : pourquoi Alexandre Benalla ne les a-t-il pas rendus en main propre ? Interrogé sous serment le 19 septembre dernier par la commission sénatoriale, voici ce qu'il répond : "Ils sont au bureau que j'occupais à l'Élysée donc je pense que l'Élysée a dû s'en occuper".

Trois hauts responsables mis en cause

Une version malmenée, puisqu'Alexandre Benalla a gardé et utilisé ses passeports diplomatiques, notamment pour un voyage au Tchad. Autre possible mensonge il y a un mois devant la commission sénatoriale : interrogé sur un possible contrat de sécurité avec un oligarque russe, Iskander Makhmudov, alors qu'il était encore à l'Élysée, sa réponse est catégorique : "Je ne connais pas cette personne, mis à part à travers la presse. Je ne l'ai jamais rencontrée (...) Je n'ai eu aucun lien professionnel avec des sociétés de sécurité ou de défense lorsque j'ai pris mes fonctions à l'Élysée". Mais pour la commission, c'est un mensonge d'une gravité extrême pour la sécurité de l'État. Le rapport d'enquête du Sénat remet également en cause trois hauts responsables de l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-collaborateur de l\'Elysée Alexandre Benalla lors de sa seconde audition par la commission d\'enquête du Sénat, au côté du sénateur Jean-Pierre Sueur, le 21 janvier 2019.
L'ex-collaborateur de l'Elysée Alexandre Benalla lors de sa seconde audition par la commission d'enquête du Sénat, au côté du sénateur Jean-Pierre Sueur, le 21 janvier 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)