Alexandre Benalla : des policiers dénoncent

Les auditions ont permis d'en savoir plus sur la personnalité même d'Alexandre Benalla. Les syndicats de policiers parlent d'un homme exécrable, autoritaire, qui n'hésitait pas parfois à insulter certains gradés.

FRANCE 2

Depuis la diffusion de la vidéo du 1er mai, les langues se délient au sein de la gendarmerie et de la police nationale sur la personnalité d'Alexandre Benalla. Ce mercredi 25 juillet au matin lors de son audition à l'Assemblée, le général en charge du commandement militaire de l'Élysée évoque son âge : 26 ans. "Il avait sans doute quelques défauts propres à la jeunesse, une forme d'enthousiasme, de fougue, qui pouvait paraitre parfois un peu débridée", a expliqué Éric Bio-Farina.

"Rambo"

Les syndicats de police auditionnés au Sénat chargent : ils décrivent un homme au comportement autoritaire avec les forces de l'ordre. Les policiers chargés de la sécurité d'Emmanuel Macron, le GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République), évoquent des attitudes similaires. Selon Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat unité SGP Police-Force Ouvrière, "On parle d'insultes, de menaces verbales, on parle de réorganisations, il faisait régner la terreur", ajoutant que certains le surnommaient "Rambo". Le responsable du GSPR, lui aussi auditionné ce mercredi, affirme qu'il n'a jamais été informé de ce type de comportements de la part d'Alexandre Benalla vis-à-vis de ses hommes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron, au salon de l\'agriculture, en février 2018.
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron, au salon de l'agriculture, en février 2018. (NATHANAËL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)