Alexandre Benalla a beaucoup utilisé ses passeports diplomatiques après l'Élysée

Les auditions organisées mercredi 16 janvier par la commission d’enquête du Sénat ont mis en lumière de nouveaux dysfonctionnements dans la gestion du dossier par l’Elysée des passeports diplomatiques utilisée de nombreuses fois par Alexandre Benalla après sa mise à pied.

France 2

Des accusations directes provenant du plus haut sommet de l’Etat. Le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron accuse Alexandre Benalla, ex-chargé de mission à l’Elysée, d’avoir falsifié un document pour obtenir un passeport de service : "Ce dont je suis sûr pour le moment c'est que le document qui lui permis d’avoir ce deuxièmepasseport de service est un faux. Ça, j'en suis sûr. Avec cet individu, on découvre tous les jours des choses nouvelles", a ainsi déclaré Patrick Strzoda.

 Quid du téléphone ultrasécurisé ?

 L’ancien chargé de mission se serait servi d’une note à en-tête du chef de cabinet pour demander ce passeport. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian confirme lui l’utilisation de deux autres passeports diplomatiques après son départ de l’Elysée : "Des éléments concordant nous laissent à penser quAlexandre Benalla utilisait ces passeports diplomatiques à de nombreuses reprises et cela dès le mois d’aout." Une autre question concerne le téléphone ultrasécurisé que possédait Alexandre Benalla. L’Élysée affirme qu’il ne l’aurait pas utilisé depuis son départ. Il sera entendu lundi 28 janvier par les sénateurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla, interrogé par la commission d\'enquête sénatoriale, le 19 septembre 2018.
Alexandre Benalla, interrogé par la commission d'enquête sénatoriale, le 19 septembre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)