Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Benalla : une attitude de coopération face aux enquêteurs

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Benalla : une attitude de coopération face aux enquêteurs
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après 24 heures de garde à vue, Alexandre Benalla se montre coopératif face aux enquêteurs, selon les informations de France 2.

Alexandre Benalla est toujours en garde à vue, 24 heures après s'être rendu devant les enquêteurs le 20 juillet dernier. Ce collaborateur de l'Élysée est accusé d'avoir brutalisé un manifestant le 1er mai dernier, habillé en policier. "Selon nos informations, annonce la journaliste Fanny Stenneler, Alexandre Benalla a décidé de se montrer coopératif puisqu'il répond aux questions des enquêteurs et aurait même exprimé des regrets. Les enquêteurs tentent de remonter à l'origine des faits et de savoir qui a validé la décision de laisser Alexandre Benalla au cœur d'un dispositif policier le 1er mai."

Trois hauts gradés également en garde à vue

Trois hauts gradés de la police sont également en garde à vue pour avoir transmis à Alexandre Benalla des images de vidéosurveillance du 1er mai. La journaliste ajoute : "Ils semblent également décidés à coopérer. Il s'agit d'un contrôleur général, d'un commissaire et d'un commandant. Les images retracent les vidéos filmées le jour de la manifestation. Ils devront expliquer s'ils ont transmis ces vidéos de leur propre fait ou s'ils ont agi sur ordre de leur hiérarchie."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès Alexandre Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.