Affaire Benalla : Patrick Strzoda livre la version de l'Élysée

Ce mardi 24 juillet, dans l'après-midi, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, s'est exprimé à l'Assemblée nationale sur l'affaire Benalla. 

FRANCE 2

A-t-il autorisé la présence d'Alexandre Benalla aux manifestations du 1er-Mai ? Le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, était face aux députés ce mardi 24 juillet, à l'Assemblée nationale, à Paris. Tout le monde avait bien compris que par sa bouche, c'était le chef de l'État qui s'exprimait. Alexandre Benalla présent le 1er-Mai sur le terrain, Patrick Strzoda a reconnu avoir donné son accord.

"C'est moi qui ai pris la décision"

Qui a décidé de la sanction ? En a-t-il parlé avec Emmanuel Macron ? Patrick Strzoda a été catégorique : "C'est moi qui ai pris la décision de notifier cette sanction à monsieur Benalla. Le président de la République était à 10 000 km", a-t-il assuré. Pourquoi ne pas avoir saisi la justice comme le préconise la loi ? Le directeur de cabinet s'est ainsi justifié : "À mon niveau, je n'avais pas assez d'éléments pour justifier un recours à l'article 40." Patrick Strzoda a été auditionné pendant deux heures ce mardi, pour donner la version de l'Élysée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Patrick Strzoda, directeur de cabinet d\'Emmanuel Macron, juste avant son audition par la commission d\'enquête de l\'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018. 
Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, juste avant son audition par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018.  (THOMAS SAMSON / AFP)