Affaire Benalla : le PS souhaite une motion de censure à gauche

Le PS va proposer aux groupes de gauche de s'y joindre. Une autre motion de censure déposée par Les Républicains sera examinée mardi.

Le premier secrétaire du PS et député Olivier Faure, lors de la séance de questions au gouvernement du 24 juillet 2018 à l\'Assemblée nationale.
Le premier secrétaire du PS et député Olivier Faure, lors de la séance de questions au gouvernement du 24 juillet 2018 à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)

Le Parti socialiste proposera aux groupes de gauche de l'Assemblée nationale de déposer ensemble une motion de censure contre le gouvernement dans le cadre de l'affaire Alexandre Benalla, annonce le parti dans un communiqué, jeudi 26 juillet.

"Face à l'ampleur de la crise créée par 'l'affaire Benalla' et compte tenu de la gravité des faits, le Parti socialiste réuni en bureau national extraordinaire, a décidé de présenter une motion de censure contre le gouvernement" et proposera aux groupes de gauche de l'Assemblée de s'y joindre, peut-on lire dans ce texte.

Une autre motion déposée par Les Républicains

Alors que le groupe Les Républicains a déposé jeudi en fin d'après-midi une motion de censure qui sera examinée mardi après-midi à l'Assemblée, le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a défendu la volonté des députés du groupe Nouvelle gauche de ne pas rallier l'initiative de l'opposition de droite.

"Nous ne voulons pas participer à cette confusion qui existe et qu'Emmanuel Macron cherche à entretenir d'un 'vieux monde' qui s'opposerait au 'nouveau monde'", a déclaré Olivier Faure sur BFMTV. "Nous ne voulons pas accréditer l'idée qu'il y aurait aujourd'hui une gauche et une droite qui se confondent, ce qui n'est pas le cas", a-t-il ajouté.

Cette motion n'a aucune chance d'être adoptée, La République en marche (LREM) disposant d'une écrasante majorité à l'Assemblée nationale, sans même compter ses alliés du MoDem.