Affaire Benalla : l'Élysée sous les critiques des parlementaires

Les parlementaires ont vivement critiqué le gouvernement dans sa gestion de l'affaire Benalla, jeudi 19 juillet.

Interpellé par les sénateurs, le gouvernement n'a pu se dérober et sa position semble très claire. "Je condamne un acte inadmissible", assure Gérard Collomb, tandis qu' Édouard Philippe déclare "faire confiance à la justice". Plus tôt, dans la journée, une vidéo tournée le 1er mai dernier montre Alexandre Benalla, chargé de sécurité à l'Élysée frappant un manifestant au sol.

Une méthode critiquée

L'Élysée a préféré sanctionner l'homme de lui-même, mais selon le code de procédure pénale, le procureur de la République aurait dû être saisi. À l'Assemblée, l'opposition de gauche comme de droite dénonce un scandale d'État. Au-delà de la procédure, certains s'interrogent sur le rôle joué par Alexandre Benalla. Les députés Insoumis, communistes, socialistes et LR ont réclamé la création d'une Commission d'enquête parlementaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla assure la protection d\'Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, le 26 avril 2017, sur le site de l\'usine Whirlpool à Amiens (Somme).
Alexandre Benalla assure la protection d'Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle, le 26 avril 2017, sur le site de l'usine Whirlpool à Amiens (Somme). (ERIC FEFERBERG / AFP)