Affaire Benalla : "Il ne doit pas y avoir d'interférence entre une commission d'enquête et une information judiciaire", affirme Nicole Belloubet

Invité de France Inter mercredi 12 septembre, la garde des Sceaux a estimé que les commissions d'enquête sur l'affaire Benalla sont légitimes, mais Nicole Belloubet a voulu "rappelé le principe de séparation des pouvoirs" entre le législatif et le judiciaire. 

FRANCE INTER / RADIOFRANCE

Interrogée sur l'affaire Benalla et son audition prévue devant la commission d'enquête du Sénat, Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, a affirmé mercredi 12 septembre sur France Inter, qu'"il ne doit pas y avoir d'interférence entre une commission d'enquête parlementaire et une information judiciaire".

Je ne suis pas le conseil juridique de M. Benalla, je rappelle simplement les principes

Nicole Belloubet

à franceinfo

"J'ai beaucoup de respect pour les commissions d'enquête du Parlement qui exerce légitimement son droit de contrôle", précise Nicole Belloubet. La garde des Sceaux met en avant la séparation des pouvoirs "parce que la garantie des droits pour la personne qui est en cause n'est pas la même devant le Parlement et devant l'institution judiciaire". Alexandre Benalla, mis en examen pour des violences contre un manifestant le 1er mai à Paris, a annoncé mardi soir qu'il était "contraint" de se rendre devant la commission sénatoriale.

"Une instrumentalisation" de la part de l'opposition 

Selon Nicole Belloubet, "Il va de soi que personne n'est dupe de ce qui s'est passé cet été, de l'instrumentalisation de ce qui est tout de même une dérive personnelle et il va de soi qu'il y a toujours une lecture politique", a conclu la garde des Sceaux.

Nicole Belloubet, invité de franceinfo, le 25 octobre 2017. 
Nicole Belloubet, invité de franceinfo, le 25 octobre 2017.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / FRANCE-INFO)