Affaire Benalla : cinq personnes vers une mise en examen ?

Cinq personnes sont désormais aux mains de la justice dans le cadre de l'affaire Benalla, dimanche 22 juillet. Les deux personnes brutalisées par ce chargé de mission de sécurité à l'Élysée ont été identifiées et souhaitent être entendues.

France 2

Les gardes à vue sont terminées, la justice a pris la main. Alexandre Benalla et quatre autres personnes sont au Palais de justice de Paris, dimanche 22 juillet. Le proche collaborateur d'Emmanuel Macron est soupçonné de violence en réunion tout comme Vincent Crase, autre membre ponctuel de la sécurité. Trois hauts gradés de la police sont eux soupçonnés d'avoir transmis à Alexandre Benalla des images de vidéosurveillance datant du 1er mai, jour des incidents.

Les deux victimes veulent être entendues

Dans l'affaire, un témoignage manque à l'appel : celui des deux personnes violentées par Alexandre Benalla sur la vidéo publiée par Le Monde le 18 juillet dernier. "À ce stade, on ne dispose pas de beaucoup d'informations sur le jeune homme et la jeune femme qui ont été violentés, explique notre journaliste Sophie Brunn. Les enquêteurs les ont identifiés."

Elle ajoute : "D'après des témoins, ces deux personnes ne se sont pas montrées agressives vis-à-vis des forces de police. On sait aussi qu'après avoir été arrêté par Alexandre Benalla, le jeune homme a été retenu pendant quelques heures par un officier cde police judiciaire pour une vérification d'identité. Celle-ci a été compliquée, le jeune homme est reparti libre sans être inquiété. À ce stade, ni le jeune homme ni la jeune femme n'ont porté plainte à ce stade, mais ils ont demandé à être entendus ultérieurement dans cette affaire."

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron accompagné d\'Alexandre Benalla, lors du défilé militaire du 14-Juillet 2018 à Paris. 
Emmanuel Macron accompagné d'Alexandre Benalla, lors du défilé militaire du 14-Juillet 2018 à Paris.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)