"Heureux, ému" : les Verts font leur rentrée au Parlement européen

Ils sont une dizaine de Verts fraîchement élus députés européens à s'être retrouvés mercredi dans les locaux du Parlement européen à Bruxelles.

Yannick Jadot après l\'annonce des résultats des élections européennes le 26 mai 2019 à Paris.
Yannick Jadot après l'annonce des résultats des élections européennes le 26 mai 2019 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Une poignée d’eurodéputés Europe Ecologie-Les Verts (EELV) français prennent la pose devant le Parlement européen. Damien Carême, le maire de Grande-Synthe, est sur la photo, un badge bleu nuit autour du cou. C'est le badge réservé aux eurodéputés, un sésame qu'il arbore fièrement. "C’est quelque chose de nouveau qui s’ouvre, et puis il y a un travail énorme qui nous attend, déjà dans les premières discussions. On n’a pas le temps trop de souffler."

Grâce à leur percée aux élections européennes, 13,47% des voix, EELV a doublé son nombre de députés (ils sont 12, et seront 13 à terme, une fois la sortie du Royaume-Uni effective). Les nouveaux eurodéputés verts comme Damien Carême ne sont pas seuls. Karima Delli, élue pour la troisième fois, est là pour les conseiller. "Faites attention aux badges marrons, leur lance-t-elle, ce sont les lobbys !"

Yannick Jadot est lui aussi élu depuis dix ans au Parlement européen. "Le seul sujet, c’est agir, affirme l'ancienne tête de liste. Et c’est vrai que je suis un député heureux, je suis un député ému d’avoir une si belle équipe qui rejoint le Parlement européen, dont le seul combat maintenant va être de changer l’Europe pour qu’elle soit utile, concrète, plus juste plus citoyenne, et plus écolo surtout !"

La "vraie rentrée" des eurodéputés est prévue au début du mois de juillet, quand se tiendra la session plénière au parlement de Strasbourg. Entretemps, les eurodéputés écolos auront l’occasion de prendre un peu de repos. Après le sprint de la campagne, on à quelques crampes, assure Yannick Jadot.