Vidéo Présidentielle 2022 : "L'enjeu est d'y aller pour gagner", indique Julien Bayou après le premier tour de la primaire

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a salué "une belle affiche" au second tour de la primaire écologiste et s'est félicité de la participation qui a atteint 86%.

Au lendemain du premier tour de la primaire écologiste qui a permis à Yannick Jadot et Sandrine Rousseau de se qualifier pour le second tour en vue de l'élection présidentielle de 2022, Julien Bayou a salué "une belle affiche", lundi 20 septembre sur franceinfo, sans préciser pour qui il avait voté. Il s'agit selon le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), de deux "candidats différents, qui ont un parcours et des personnalités différentes mais qui se retrouvent sur l'essentiel : la protection du climat, la justice sociale, la lutte contre les discriminations, l'éco-féminisme et la redistribution fiscale". "Cela fait un socle très cohérent qui permet de désigner la meilleure personne pour l'incarner", a indiqué le secrétaire national d'EELV.

"L'époque a changé, là où il y a dix ans nous nous organisions pour tenir nos positions dans le débat, là l'enjeu est d'y aller pour gagner et c'est ce que nous sommes en train d'organiser."

Julien Bayou

à franceinfo

Julien Bayou s'est également félicité de la participation au premier tour de la primaire qui a atteint 86%. "Non seulement on a battu un record d'inscrits, 122 000 personnes inscrites, mais en plus ces gens sont allés massivement voter et je crois que cela crédibilise le processus de la primaire", s'est-il réjoui. Par ailleurs, selon ses chiffres, 90% des participants de cette primaire ne sont pas membres d'un parti, ce qu'il a considéré être "une très bonne nouvelle pour l'écologie". Selon lui, "le nombre et la participation donnent un élan important à la personne qui gagnera cette primaire."

Concernant le fait que des partisans d'autres partis puissent voter à la primaire écologique et brouiller le résultat final, Julien Bayou a reconnu que "c'est le jeu d'une primaire ouverte". "Nous ne sommes pas là pour sonder les âmes, s'il y a des Insoumis, des socialistes, des personnes de droites qui ont si peu confiance en leur candidat qu'ils préfèrent participer à légitimer notre processus, je m'en réjouis", a-t-il poursuivi. "On a pu mettre en place quelques garde-fous pour éviter que les pires mariolles puissent voter", a-t-il toutefois assuré en référence au vote de Damien Rieu, ancien de Génération identitaire et membre du Rassemblement national qui avait fait savoir sur les réseaux sociaux qu'il avait participé à la primaire des écologistes. "Il n'a rien à faire dans cette primaire", a poursuivi Julien Bayou, affirmant que son "profil" avait été repéré et "écarté", comme une "poignée" d'autres personnes "antiécologiques".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire écologiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.