Climat : Sandrine Rousseau dénonce "l'incompétence" du ministre de la Transition écologique et le "déni" de la majorité

La députée écologiste estime que "rien n'est fait" pour l'écologie par le gouvernement, notamment dans la loi sur le pouvoir d'achat. Elle déplore, entre autres, l'absence de mesures sur le développement des transports en commun. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Sandrine Rousseau, députée EELV, était l'invitée de la matinale de France Inter, mercredi 3 juin 2022. (FRANCE INTER  / RADIO FRANCE)

La députée EELV Sandrine Rousseau dénonce ce mercredi sur France Inter "l'incompétence" du ministre de la Transition écologique Christophe Béchu qui, selon elle, "n'a absolument pas compris la question écologique". "C'est un ministre qui répond à côté de la plaque à chaque fois qu'on lui pose une question", précise-t-elle, le qualifiant de "lapin pris dans les phares d'une voiture".

"Il est là, il regarde, il ne sait pas quoi faire", déplore Sandrine Rousseau, mettant en doute l'intérêt de la "météo des forêts" proposée par le ministre pour lutter contre les incendies qui se répètent en France, alors que la sécheresse s'intensifie. Elle estime que les 300 000 euros supplémentaires qu'il a promis pour améliorer la prévention des feux sont largement insuffisants.

"Le gouvernement ment sur la transition écologique"

Sandrine Rousseau dénonce plus globalement le "déni climatique" de l'ensemble de la majorité. "On voit que la situation est en train de nous échapper et qu'est-ce qu'on met dans la loi pouvoir d'achat ? On met un terminal méthanier et la possibilité de refaire fonctionner des usines à charbon !", regrette-t-elle.

La députée écologiste estime que "rien n'est fait" pour l'écologie, déplorant que "pas un euro" supplémentaire ne soit alloué au développement des transports en commun, pour les rendre plus attractifs et économiques. "Le gouvernement ment sur la transition écologique", estime Sandrine Rousseau. Selon elle, "c'est dramatique" et "écocidaire, ce qu'on est en train de faire"

"On aggrave de manière incontrôlée et incontrôlable la situation, déjà tendue, dans laquelle nous sommes. On ne peut plus imaginer que l'été que nous connaissons soit exceptionnel ou alors on est climato-sceptique."

Sandrine Rousseau, députée EELV

à franceinfo

"Les scientifiques nous alertent depuis des années sur la gravité de la situation, nous y sommes, il nous faut changer", lance l'élue. Elle en appelle à des mesures "radicales et fortes" à la place des "mesures anecdotiques du gouvernement" comme "baisser la climatisation et fermer les portes" des commerces climatisés. "Oui, il faut le faire, mais ce n'est pas cela qui va nous sauver", conclut-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe-Ecologie Les Verts (EELV)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.