Cet article date de plus de neuf ans.

Dominique de Villepin : "j'irai jusqu'au bout"

Dominique de Villepin a affirmé jeudi matin sur France 2 qu'il "irait jusqu'au bout" dans sa campagne présidentielle et qu'il n'était donc pas question qu'il retire sa "candidature de devoir".
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dominique de Villepin (FRED DUFOUR / AFP)

Dominique de Villepin a affirmé jeudi matin sur France 2 qu'il "irait jusqu'au bout" dans sa campagne présidentielle et qu'il n'était donc pas question qu'il retire sa "candidature de devoir".

Dominique de Villepin a confirmé jeudi sur France 2, à l'émission les "4 V" qu'il irait "jusqu'au bout" dans sa campagne présidentielle, alors que plusieurs candidats -Hervé Morin, Christine Boutin, Jean-Pierre Chevènement- ont annoncé leur retrait de la course à l'Elysée.

L'ancien premier ministre de Jacques Chirac s'est montré particulièrement critique à l'encontre de Nicolas Sarkozy dont il a critiqué l'entrée en campagne et la volonté d'utiliser le référendum.

"Dommage que le président n'ait pas eu plus d'idées que d'aller sur le plateau de TF1" pour annoncer sa candidature précisant "c'est symbolique" le lieu où le candidat se présente".

Le patron de "République solidaire" a aussi condamné l'idée de référendums défendus par Nicolas Sarkozy. qui veut par ce moyen "faire faire le sale boulot, celui que le président ne veut pas faire" contre les allocations chômage ou les étrangers.

Dominique de Villepin a défendu, en revanche, l'idée de "consulter les Français" via un référendum institutionnel pour un gouvernement de 10 ministres et une France composée de 8 grandes régions.

Les "4 vérités" France 2 16 février 2012

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.