DIRECT. Suivez l'élection du nouveau président du Sénat

A la suite des élections sénatoriales du 28 septembre, les instances de la Haute Assemblée sont renouvelées. L'UMP Gérard Larcher est le grand favori de ce scrutin.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Déjà président du Sénat de 2008 à 2011, Gérard Larcher devrait à nouveau retrouver, mercredi 1er octobre, cette fonction, après avoir battu mardi son principal rival, Jean-Pierre Raffarin, lors de la primaire organisée au sein de l'UMP pour désigner le candidat au "plateau".

Le sénateur des Yvelines, qui avait déjà battu l'ancien Premier ministre en 2008, s'est à nouveau imposé en recueillant 80 voix, contre 56 pour Jean-Pierre Raffarin, qui était officieusement soutenu par Nicolas Sarkozy. Le président de la commission des Finances, Philippe Marini, n'a, lui, récolté que 7 voix.

Fort des 143 voix UMP, alors que la majorité absolue à la Haute Assemblée est de 175, Gérard Larcher a toutes les chances d'être élu. Il trouvera face à lui François Zocchetto, président du groupe UDI-UC, Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste, Didier Guillaume, pour le PS, ou Eliane Assassi, seule femme candidate, présidente du groupe communiste. 

Le président du Sénat est considéré comme le deuxième personnage de la
République, dans la mesure où il assure l'intérim du chef de l'État en cas de vacance ou d'empêchement.

Dès 15 heures, le bureau d'âge s'installe et ouvre la session ordinaire 2014-2015, présidée par le doyen d'âge.

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SENAT

19h54 : "M'exprimer devant vous, m'émeut vraiment comme au premier jour. (...) Il faut que nous fassions entendre la voix du Sénat. Il nous faut démontrer que le bicamérisme est indispensable au bon fonctionnement des institutions."

A peine élu président du Sénat, Gérard Larcher prononce un discours de remerciement, appelant ses collègues à "renforcer l'exigence législative", estimant que le Sénat peut représenter une "référence sûre" pour les Français. "Je crois au Sénat", déclare le sénateur UMP des Yvelines.

19h34 :  Le sénateur UMP Gérard Larcher est officiellement élu président du Sénat, à l'issue du second tour du vote des sénateurs.

19h09 : Les sénateurs ont fini de voter pour le second tour de l'élection du président du Sénat. Les huissiers procèdent actuellement au dépouillement. Mais l'issue du vote laisse peu de doute : Gérard Larcher devrait être élu.

17h51 : Le centriste François Zocchetto annonce qu'il ne sera pas candidat au deuxième tour de l'élection du président.

17h52 : A la demande du centriste François Zocchetto, suspension de séance d'une demi-heure. Le vote reprendra ensuite, pour le second tour. Le résultat final devrait être connu vers 19 heures 30.

17h23 :  Dans le détail, outre les 145 voix pour Gérard Larcher, Didier Guillaume (PS) récolte 112 voix, François Zocchetto (UDI) 45 voix, Eliane Assassi (CRC) 18 voix, Jacques Mézard (RDSE) 13 voix, Jean-Vincent Placé (EELV) 10 voix et Nathalie Goulet (UDI), qui n'était pas candidate 1 voix. Il y a 4 votes blancs et 0 nul.

17h21 : Gérard Larcher (UMP) arrive en tête du premier tour du scrutin pour la présidence du Sénat, avec 145 voix. Il faudra procéder à un second tour pour désigner le successeur de Jean-Pierre Bel au "plateau". 

16h42 :  Tous les sénateurs ont voté, le scrutin est clos. Les six secrétaires d'âge se retirent pour l'opération de dépouillement du scrutin, la séance est suspendue.

16h24 : Le maire UMP de Troyes, François Baroin, nouveau venu au Sénat, attend son tour avant de voter.


16h10 : Poignée de main chaleureuse entre Stéphane Ravier et David Rachline, élus frontistes entrés au Sénat dimanche.


15h50 : Pour voter, chaque sénateur doit se présenter devant le FN David Rachline, chargé de récolter les bulletins et les placer dans l'urne. Chacun a sa manière : sourire, poignée de main, ou simple regard fuyant.

15h49 : Appelé à son tour à la tribune pour voter, l'UMP Gérard Larcher, probable futur président du Sénat, est applaudi par certains sénateurs.

15h38 : Le scrutin pour l'élection débute. L'huissier fait l'appel nominal. Chaque sénateur se déplace pour déposer son bulletin dans l'urne verte disposée au centre, sur l'estrade. C'est David Rachline qui recueille les bulletins, en tant que benjamin du Sénat. 

15h23 : Les sénateurs voteront selon l'ordre alphabétique, en commençant par la lettre G, qui a été tirée au sort. La séance est suspendue.

15h20 : Dans son discours, plus court que celui tenu en 2008, Paul Vergès a évoqué les défis du futur : démographie, mondialisation... Il passe désormais à l'élection du président. 

15h16 : Paul Vergès, sénateur communiste de La Réunion, est le frère de Jacques Vergès, "l'avocat de la terreur". Il a fait le voyage pour prononcer ce discours inaugural, que convoitait le 2e sénateur le plus vieux actuellement, l'UMP Serge Dassault. 


15h09 : Les sénateurs élus dimanche siègent pour la première fois depuis leur élection. La tradition veut que cette séance inaugurale soit ouverte par le doyen du Sénat, en l'occurrence Paul Vergès, sénateur de La Réunion (89 ans). Le "bureau d'âge" est composé de ce doyen et des six plus jeunes sénateurs, dont David Rachline, élu FN du Var (à droite sur la photo). 



15h01 : L'élection du président du Sénat va bientôt commencer. Notre journaliste Ariane Nicolas va suivre en direct cette séance inaugurale de la chambre haute dans notre live.