DIRECT. Rentrée du gouvernement : regardez le compte-rendu du Conseil des ministres

Les membres du gouvernement se sont rendus à pied du ministère de l'Intérieur à l'Elysée pour présenter leurs vœux au président de la République.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

C'est la rentrée d'hiver pour le gouvernement. Les ministres et secrétaires d'Etat se sont rendus au ministère de l'Intérieur, place Beauvau, pour un petit déjeuner de travail, vendredi 4 janvier. Ils sont ensuite partis en direction de l'Elysée, à pied, pour présenter leurs vœux au président de la République.

Premier Conseil des ministres de 2019. Après avoir présenté leurs vœux à Emmanuel Macron, les membres du gouvernement ont participé au premier Conseil des ministres de l'année, puis ont déjeuné avec le chef de l'Etat. Le Conseil des ministres a été suivi d'un compte-rendu animé par Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

Emmanuel Macron lâché par ses conseillers ? Sylvain Fort, conseiller communication et chargé des discours auprès du chef de l'Etat, a indiqué mercredi qu'il quitterait l'Elysée à la fin janvier pour s'orienter vers d'autres projets professionnels. Et selon des informations de plusieurs médias, d'autres départs parmi les conseillers de l'Elysée pourraient suivre.

Sept semaines de crise des "gilets jaunes". Ce Conseil des ministres est organisé à la veille de l'"acte 8" des "gilets jaunes". Plusieurs figures du mouvement appellent à une nouvelle mobilisation dans toute la France. Dans une lettre ouverte au président de la République publiée sur Facebook, le collectif La France en colère répond aux vœux télévisés d'Emmanuel Macron et assure vouloir "aller plus loin".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GOUVERNEMENT

13h29 : "Depuis les annonces d'Emmanuel Macron, le mouvement dit des 'gilets jaunes' est devenu pour ceux qui restent mobilisés un mouvement d'agitateurs qui veulent l'insurrection et renverser le gouvernement. Ceux qui appelaient à débattre ne veulent d'ailleurs pas participer au grand débat national !"

Benjamin Griveaux dénonce ce qu'il estime être une tournure "insurrectionnelle" du mouvement des "gilets jaunes".

14h16 : "Le grand débat national ne doit pas être un grand déballage, ni une volonté de rejouer l'élection [de 2017], mais un moment de dialogue nourri à l'issue duquel se formuleront des propositions."

Le porte-parole du gouvernement évoque désormais le "grand débat national" annoncé par le chef de l'Etat pour répondre à la crise des "gilets jaunes".

13h23 : "Le président est revenu sur trois reproches qu'il nous faut entendre : le fait que les choses n'aient pas réellement changé pour beaucoup de nos concitoyens (...), le fait qu'il est indispensable de redonner du sens dans un monde où il faut lutter pour ne pas céder à l'immédiateté du moment, et le fait que nous devons aller encore plus loin dans le changement, et être plus radicaux dans notre manière de faire".

Benjamin Griveaux rapporte les propos d'Emmanuel Macron.

13h35 : Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux débute le compte-rendu du premier Conseil des ministres de l'année. Il commence son intervention en saluant la presse, et dénonce les violences envers les journalistes commises lors des rassemblements des "gilets jaunes".

13h03 : Le premier Conseil des ministres de l'année touche à sa fin. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Grivaux, va bientôt prendre la parole pour en faire le compte-rendu. Vous pourrez le suivre dans ce direct.

09h56 : Les ministres quittent la place Beauvau pour rejoindre l'Elysée où se tient ce matin le premier conseil des ministres de l'année.

09h40 : "On a un devoir d'écoute". Ce matin, le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, est revenu sur le grand débat national. Voici un extrait.



(FRANCEINFO)

09h23 : Le gouvernement fait sa rentrée ce matin, avec le premier Conseil des ministres de l'année 2019. Comme le veut la tradition, tous les ministres ont rendez-vous au ministère de l'Intérieur. Ils rejoindront ensuite à pied l'Elysée.

09h40 : "Il faut que la mobilisation se transforme (...) Il faut empêcher les blocages des Français qui se rendent tous les jours à leur travail (...) On ne peut pas continuer à bloquer les Français."

Invité sur franceinfo, le secrétaire d'Etat demande la fin des blocages.