DIRECT. Regardez les annonces de François Hollande sur le budget des armées

Le président de la République s’exprime après un Conseil de défense consacré à la révision de la loi de programmation militaire 2014-2019.

François Hollande, le 28 avril 2015. 
François Hollande, le 28 avril 2015.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le chef de l'Etat réunit, mercredi 29 avril à l’Elysée, plusieurs ministres et responsables militaires pour un Conseil de défense sur le rôle de l'armée dans la protection du territoire national, en plus des lourdes opérations extérieures.

Il s’agit pour le chef de l’Etat de rendre un arbitrage sur le différend qui oppose les ministres de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et des Finances, Michel Sapin, sur les moyens d’adapter le dispositif militaire de la France à la nouvelle donne sécuritaire née des attentats de janvier, sans faire déraper les déficits.

Déjà très sollicitée sur les théâtres extérieurs, notamment au Sahel et dans le Golfe, l’armée française est depuis janvier sous tension sur le sol national avec la mobilisation de quelque 10 000 hommes dans le cadre de l’opération Sentinelle. Ce dispositif coûte un million d’euros par jour.

Face à cette situation sécuritaire qualifiée d'"exceptionnelle" par le gouvernement, la suppression de 34 000 postes prévue dans le cadre de la Loi de programmation militaire (LPM) de 2013 se révèle à ce jour caduque.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #DEFENSE

11h26 : Le président de la République a annoncé le déblocage de 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires pour l'armée entre 2016 et 2019. Un journaliste de iTélé donne le détail année après année.

11h00 : Un peu plus tôt,François Hollande s'est exprimé sur le budget de la Défense. Il a annoncé que 7 000 militaires seraient en permanence affectés à la sécurité intérieure. Voici sa déclaration :



(FRANCETV INFO)

10h57 : 18 500 postes sont préservés sur les 34 000 suppressions de postes prévues par la loi de programmation militaire 2014-2019.

10h10 : Dans son discours à l'issue du Conseil de défense, qui vient de se terminer, François Hollande a aussi annoncé la poursuite de l'opération intérieure antiterroriste sous le nom Sentinelle, et le maintien de 7 000 militaires sur le territoire français.

10h08 : "J'ai pris cette décision en tant que chef des armées et pour donner confiance aux Français."
François Hollande justifie son choix d'accorder des ressources supplémentaires au budget de la Défense, d'ici 2019. En plus de cela, cette année, les crédits de la Défense seront pérennisés à 31,4 milliards d'euros. Il s'agit d'adapter le dispositif militaire de la France à la nouvelle donne sécuritaire née des attentats de janvier, sans faire déraper les déficits.

10h04 : François Hollande annonce 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires sur quatre ans pour le ministère de la Défense.

09h50 : Un Conseil de défense destiné à allouer des moyens supplémentaires aux armées débute à l'Elysée. François Hollande le préside. Il devrait annoncer à l'issue de la réunion des mesures destinées à adapter les dépenses militaires aux besoins du dispositif mobilisé après les attentats de début janvier à Paris.

Le Premier ministre, Manuel Valls, ainsi que six ministres assistent au Conseil de défense. Vous pouvez le suivre en direct et en vidéo sur francetv info.