DIRECT. Regardez le journal de 20 heures avec Nicolas Sarkozy

Le président de l’UMP est l’invité, mercredi soir, de David Pujadas sur France 2.

Le président de l\'UMP, Nicolas Sarkozy, au siège du parti, à Paris, le 22 janvier 2015.
Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, au siège du parti, à Paris, le 22 janvier 2015. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Nicolas Sarkozy propose de rétablir les heures supplémentaires dans la police et dans les services de renseignement pour gagner rapidement "l'équivalent de 4 000 équivalents temps plein" afin de lutter contre le terrorisme. L'ancien chef de l'Etat répond, mercredi 21 janvier, aux questions de David Pujadas, au 20 heures de France 2. Le président de l'UMP y détaille les propositions de son parti pour renforcer les mesures en matière de sécurité, de défense et d’éducation, et réagit aux nouvelles mesures de lutte antiterroriste annoncées mercredi matin par le Premier ministre, Manuel Valls.

La fin de l’union nationale ?

"François Hollande a fait ce qu’il fallait faire", déclarait Nicolas Sarkozy sur RTL, lundi 12 janvier, au lendemain de la marche républicaine. Mais aujourd’hui, l’ancien chef de l’Etat en aurait assez de l’union nationale décidée après les attentats de Paris, il y a deux semaines. Selon Le Canard enchaîné de mercredi, le président de l’UMP aurait dit "en off" "Son union nationale à Hollande, ça commence à me courir."  

Si, après les attentats, François Hollande et Manuel Valls font une percée spectaculaire dans les sondages, la cote de Nicolas Sarkozy, contrairement à celle de ses rivaux, ne progresse pas.  

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SARKOZY

23h12 : Sarkozy dans le clivage, comme d'habitude. Les heures sups n'ont jamais disparues. Elles ne sont juste plus défiscalisées, grosse nuance "omise" à escient évidemment. Ces 4000 postes "fantômes" sont une fumisterie à laquelle il nous a habitués, les policiers et gendarmes ont aussi besoin de repos.

23h10 : on fait toujours des heures supp, mais les cadres - à partir du grade de Lieutenant n'y ont plus droit, catégorie "A" oblige. Pour le reste on cumule les heures en tentant de les prendre...quand on peut.

23h09 : Vous pouvez retrouvez toutes les propositions de Nicolas Sarkozy pour lutter contre le terrorisme dans notre article. Vous êtes d'ailleurs encore nombreux réagir à son interview ce soir sur France 2, notamment sur sa proposition de rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement, soit "4 000 équivalents temps plein de plus tout de suite" selon lui.

"Lors de son quinquennat, entre 2007 et 2012, 12 000 postes de policiers avaient pourtant été supprimés", relève Le Monde ce soir. Merci @patrice de l'avoir signalé dans les commentaires.

21h12 : Ah bon parce qu'ils n'y avaient plus droit les policiers ? Elles étaient toujours d'actualités d'une façon ou d'une autre ( récupération ... ) ; et pour les gendarmes ça sera encore des heures en plus sans aucune compensation ? Militaire oblige direz vous...

21h11 : Le #sarkozy qui clive est de retour! Demandant aux musulmans qui ne se reconnaissent pas dans les djihadistes de faire des efforts d'intégration. Opposant les ruralités aux banlieues en prime. Toujours autant d'approximation.

21h11 : A mon avis, les idées développées par Nicolas Sarkozy me paraissent bien expliquées, et la montée de la côte de popularité du tandem HollandeValls est éphémère.....Ça ne va pas durer !

21h10 : Et vous êtes toujours aussi nombreux à réagir aux propos de l'ancien chef de l'Etat. Voici une nouvelle sélection de commentaires.

21h03 : Sur France 2, Nicolas Sarkozy s'est aussi dit "consterné" par l'utilisation par Manuel Valls du terme "apartheid" pour décrire la situation dans certains quartiers. Voici sa déclaration en vidéo.


(FRANCE 2)

20h43 : Très bien .... Très bonne résolution mais difficile.

20h43 : Compte tenu de l'urgence de la situation et du temps de formation pour les agents des services de surveillance, les heures supplémentaires sont une bonne solution.

20h42 : Personnellement, pour moi, Sarko, c'est fini. Il se prend pour le président Bis. En somme, il se croit encore président et cela m'agace!!!!!!

20h41 : comment Nicolas Sarkozy peut-il oser nier la baisse des effectifs de police et de gendarmerie sous son quinquennat, baisse stoppée par François Hollande dès son arrivée? pathétique.

20h41 : Dans les commentaires, vous réagissez aux annonces de Nicolas Sarkozy. Comme attendu, vos avis sont très contrastés.

20h33 : L'interview du président de l'UMP se termine. Nicolas Sarkozy s'est aussi prononcé sur la déchéance de la nationalité des jihadistes français. C'est l'une des propositions de certains dirigeants politiques pour faire face à la menace terroriste. Il l'avait déjà dit samedi. C'est une demande très forte à droite et au FN.

20h29 : Lors de la marche républicaine du 11 janvier à Paris, Nicolas Sarkozy a semblé hésiter sur sa place au sein du cortège avant d'arriver à se hisser au premier rang, aux côtés de Benyamin Nétanyahou, premier ministre d'Israël. Interrogé sur ce sujet par David Pujadas, il n'a pas souhaité répondre directement à la question.

20h28 : "Si nous avions donné le spectacle de la division, nous aurions été ridicules."

Nicolas Sarkozy revient sur l'unité nationale prônée après les attentats. "A chaque fois qu'on pourra la préserver, il le faudra." Le président de l'UMP se dit aussi favorable à des sanctions pour les élèves auteurs d'incidents lors de la minute de silence ou au sujet des attentats, ainsi qu'à la convocation des parents.

20h22 : "Nous voulons un islam de France et non un islam en France."


Nicolas Sarkozy souhaite l'expulsion des imams ou leur incarcération si ceux-ci incitent au jihadisme ou participent à des actes terroristes.

20h21 : "Je souhaite que cette loi soit le plus efficace possible."

Nicolas Sarkozy veut notamment aller plus loin pour permettre plus d'écoutes. Il est aussi favorable à la création de centres de "déradicalisation" après le passage en prison d'un jihadiste.

20h20 : Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy est favorable au rétablissement des heures supplémentaires pour les policiers et les services de renseignement, "l'équivalent de 4 000 équivalents temps plein", selon lui.

20h17 : "Ces renforts arriveront pour les premiers dans deux ans."

Nicolas Sarkozy ne se dit pas satisfait des mesures pour lutter contre le terrorisme annoncées par Manuel Valls ce matin.

20h16 : "Je crains que la menace continue pendant longtemps."

L'interview de Nicolas Sarkozy commence. Le président de l'UMP estime que c'est une "guerre qui est train d'être menée". "C'est une menace permanente", estime-t-il.