Damien Abad accusé de viols : "un comportement inapproprié avec les femmes devrait vous écarter" d'un poste de ministre, dénonce Marine Le Pen

Le nouveau ministre des Solidarités est accusé de viols par deux femmes. Il a affirmé lundi soir qu'il n'envisageait pas de démissionner.

Marine Le Pen, le 23 mai 2022 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Marine Le Pen, le 23 mai 2022 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (NICOLAS TUCAT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Ça en dit long sur le comportement du président de la République [qui] ne peut pas résister à faire un bon coup (...) même [avec] un profil dont il savait qu'il pouvait poser problème." Marine Le Pen a estimé lundi 23 mai à propos de Damien Abad, nommé ministre et accusé de viols, que "le simple fait d'avoir de manière récurrente un comportement inapproprié avec les femmes devrait vous écarter d'un poste, en l'occurrence de ministre""C'est une sorte de faute commune" car Damien Abad "était connu au sein de son propre groupe (LR) pour avoir multiplié les comportements ou propos inappropriés à l'égard des femmes", a-t-elle encore affirmé. "Comme il n'a pas le souhait de démissionner du poste (...) c'est à d'autres que lui de décider", a-t-elle ajouté. Ce direct est désormais terminé.

Abad exclut de démissionner. "Un homme innocent doit-il démissionner ? Je ne crois pas". Depuis la cinquième circonscription de l'Ain, où il est candidat aux élections législatives, Damien Abad a réagi lundi 23 mai aux accusations de viol qui le visent. "Je conteste les accusations à mon encontre avec la plus grande fermeté. Toutes les relations sexuelles que j'ai pu avoir dans ma vie ont toujours été mutuellement consenties", a réagi le nouveau ministre des Solidarités devant la mairie de Saint-Jean-le-Vieux. 

Une loi sur le pouvoir d'achat à venir. Un projet de loi sur le pouvoir d'achat, "priorité du quotidien" des Français, sera présenté en Conseil des ministres avant les élections législatives des 12 et 19 juin, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, lors du compte rendu du premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement, lundi 23 mai. En plus des trois "priorités" – éducation, santé, écologie – il y a sur le thème du pouvoir d'achat une "urgence", a déclaré Olivia Grégoire. Ce sujet fera l'objet d'un "premier projet de loi qui devrait être adopté en Conseil des ministres avant les élections législatives, afin qu'il soit présenté à la représentation nationale sitôt qu'elle sera élue".  

Sur l'affaire Abad, "la justice est la seule à devoir et à pouvoir trancher". Olivia Grégoire a répondu à des questions des journalistes sur les accusations de viols visant le nouveau ministre des Solidarités, Damien Abad. "L'établissement de la vérité, c'est à la justice de le faire. La justice est la seule à devoir et à pouvoir trancher", a déclaré la porte-parole, ajoutant "qu'à ma connaissance, aucun membre du gouvernement n'avait connaissance de ces faits". Le député de l'Ain est accusé de violences sexuelles par deux femmes, pour des faits présumés ayant eu lieu en 2010 et 2011. 

Deux plaintes contre Damien Abad, classées sans suite. Selon Mediapart (article réservé aux abonnés), deux femmes, l'accusent de viol en 2010 et en 2011. Le parquet de Paris a déjà classé sans suite deux plaintes en 2012 et en 2017 de l'une des plaignantes. Cette dernière estime sur franceinfo que "l’enquête n’a pas été suffisamment approfondie".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h25 : A peine découvrent-ils leur ministère qu'ils vont devoir partir en campagne. Tout comme la nouvelle Première ministre, 14 membres de l'équipe d'Elisabeth Borne sont également candidats aux élections législatives des 12 et 19 juin. Qui sont-ils ? Où se présentent-ils ? Découvrez la liste ici.

22h50 : 🗣️ "Des accusations comme celles-là plombent toute la classe politique" déplore l'élue LR @AgnesEvren qui évoque les accusations de viols visant Damien Abad 📺 #franceinfo #VIPol canal 27 https://t.co/0NqZEfmggh

22h50 : L'élue LR Agnès Evren, invitée également ce soir à réagir sur le plateau de franceinfo aux accusations qui visent le ministre de la Solidarité, a estimé que "des accusations comme celles-là plombent toute la classe politique."

22h47 : 🗣️ Damien Abad "ne peut pas rester dans ce gouvernement" affirme @KarimaDelli après les accusations de viols visant le nouveau ministre des Solidarités 📺 #franceinfo #VIPol canal 27 https://t.co/VcySH2N5Uw

22h49 : Après les accusations de viols visant le nouveau ministre des Solidarités,Damien Abad, ce dernier "ne peut pas rester dans ce gouvernement" affirme la députée européenne EELV Karima Delli, invitée ce soir de l'émission "Votre instant politique" sur franceinfo.

22h08 : Voici un nouveau point sur l'actualité de cette soirée :


Accusé de viols par deux femmes, le ministre Damien Abad se dit "innocent" et n'envisage pas de démissionner. Il s'est exprimé face à la presse en fin d'après-midi depuis l'Ain, où il est candidat aux législatives. Suivez notre direct.

Qui se présente dans votre circonscription aux prochaines élections législatives des 12 et 19 juin ? La réponse est désormais à portée de clics, grâce à notre moteur de recherche. C'est simple, vous tapez votre adresse dans la barre qui se trouve dans l'article, cliquez sur la loupe et la liste s'affiche.

• Le procès des attentats du 13 novembre 2015 est entré dans une nouvelle phase : les plaidoiries des avocats des victimes et proches de victimes. Mais tous ne prendront pas la parole, faute de temps. Pendant cinq jours, 90 conseils plaideront pour "la communauté" des parties civiles. Voici ce qu'ont déclaré ceux qui avaient la parole aujourd'hui.

Belle journée pour les Français à Roland Garros. La Française Diane Parry a réalisé l'exploit de la journée en éliminant la numéro 2 mondiale et tenante du titre, Barbora Krejcikova. Léolia Jeanjean, 227e mondiale, et Elsa Jacquemot (215e) se sont elles aussi qualifiées pour la première fois de leur carrière pour le 2e tour, tandis que chez les hommes, le Français Corentin Moutet a écarté Stan Wawrinka, vainqueur du tournoi en 2015. Le match opposant Richard Gasquet à Lloys Harris a quant à lui été interrompu par la pluie en milieu de soirée. Suivez notre direct.

21h53 : "C’est vraiment prendre les électeurs et les électrices pour des imbéciles. Je n’entre pas dans ce jeu-là. Ce n'est pas ma manière de faire fonctionner la démocratie. C’est une technique fascisante, utilisée par Poutine."

Dans la 9e circonscription parisienne, deux Sandrine Rousseau sont candidates aux législatives. L’une, bien connue en politique, est écologiste et féministe. L’autre vit en Normandie, et représente le Mouvement de la ruralité : un parti pro-chasse. A France 3 Ile-de-France, la candidate de la Nupes a dénoncé ce procédé.

20h18 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce tout début de soirée :

Accusé de viols par deux femmes, le ministre Damien Abad se dit "innocent" et n'envisage pas de démissionner. Il s'est exprimé face à la presse en fin d'après-midi depuis l'Ain, où il est candidat aux législatives. Suivez notre direct.

Qui se présente dans votre circonscription aux prochaines élections législatives des 12 et 19 juin ? La réponse est désormais à portée de clics, grâce à notre moteur de recherche. C'est simple, vous tapez votre adresse dans la barre qui se trouve dans l'article, cliquez sur la loupe et la liste s'affiche.

• Le procès des attentats du 13 novembre 2015 est entré dans une nouvelle phase : les plaidoiries des avocats des victimes et proches de victimes. Mais tous ne prendront pas la parole, faute de temps. Pendant cinq jours, 90 conseils plaideront pour "la communauté" des parties civiles. Voici ce qu'ont déclaré ceux qui avaient la parole aujourd'hui.

Belle journée pour les Français à Roland Garros. La Française Diane Parry a réalisé l'exploit de la journée en éliminant la numéro 2 mondiale et tenante du titre, Barbora Krejcikova. Léolia Jeanjean, 227e mondiale, et Elsa Jacquemot (215e) se sont elles aussi qualifiées pour la première fois de leur carrière pour le 2e tour, tandis que chez les hommes, le Français Corentin Moutet a écarté Stan Wawrinka, vainqueur du tournoi en 2015. Suivez notre direct.

19h15 : Les militantes féministes et les personnes qui luttent contre les violences sexuelles réclament la mise à l'écart de leur responsabilité des personnes de pouvoir accusées de tels faits le temps de l'enquête. Pourquoi ce traitement spécifique aux personnalités de pouvoir ? Alors que le ministre des Solidarités, Damien Abad, assure qu'il ne démissionnera pas après les révélations selon lesquelles deux femmes l'accusent de violences sexuelles, l'avocate maître Élodie Tuaillon-Hibon plaide pour cette méthode qui permet, dit-elle à franceinfo, que tout le monde soit remis "sur un même pied d'égalité", victime comme mis en cause.

18h48 : Pour reprendre l'explication du ministère, la Nupes ne se trouve pas dans la liste des nuances car elle "réunit des candidats investis de manière indépendante par les partis associés à cet accord", ce qui "tend à démontrer la volonté pour ces candidats de rester attachés à leur parti d'origine". Enfin, "ces partis se présentent de manière indépendante comme en attestent notamment les associations déclarées au titre de l'aide publique et de la campagne audiovisuelle." Comme vous le soulignez , le financement distinct des partis de gauche composant la Nupes ne permet pas, aux yeux du ministère, de mettre en place un label commun.

18h46 : Je croyais que c'était une question d'un budget commun ou pas pour ces formations ?

18h45 : J'ajoute également que nous avons publié au début du mois un article exclusivement consacré aux candidats investis par la Nupes pour les élections législatives. Vous pouvez donc également vous y référer (en plus de notre moteur de recherche, bien sûr).

18h43 : Pourquoi la Nupes n'apparaît-elle pas dans notre moteur de recherche ? Avant que vous me posiez la question, voici la réponse : le ministère n'a pas retenu l'étiquette Nupes pour les élections législatives, quand bien même il a prévu un seul label pour les partis de la majorité présidentielle. Vous verrez donc apparaître le parti dont le candidat investi par la Nupes est originaire (LFI, EELV, PS, etc.) Comme nous l'expliquions déjà ici, cette nuance a provoqué la colère de la gauche qui a dénoncé une volonté "d'effacer" la Nouvelle Union populaire écologique et sociale.

18h44 : Qui se présente dans votre circonscription aux prochaines élections législatives des 12 et 19 juin ? La réponse est désormais à portée de clics, grâce à notre moteur de recherche. C'est simple, vous tapez votre adresse dans la barre qui se trouve dans l'article, cliquez sur la loupe et la liste s'affiche. #LEGISLATIVES

18h23 : "Un homme innocent doit-il démissionner ?", a-t-il répondu alors qu'une journaliste lui demandait s'il comptait quitter le gouvernement à la suite de ces accusations, révélées par Mediapart. Retrouvez dans cet article ce que l'on sait de ces accusations dont l'ancien député de l'Ain fait l'objet.

18h22 : "Je conteste les accusations à mon encontre avec la plus grande fermeté," déclare Damien Abad, face à la presse. "J'ai toujours évité de mettre mon handicap en avant et j'ai été obligé de le faire aujourd'hui pour me défendre", a ajouté le ministre des Solidarités, accusé par deux femmes de violences sexuelles.

13h54 : Bonjour @Julie, il s'agit de l'initiative d'un collectif de cinq femmes politiques, ou travaillant en politique, lancée début 2022, dans la foulée du #MeToo politique. Parmi ses cofondatrices, on retrouve l'élue EELV Alice Coffin et la collaboratrice parlementaire LFI Mathilde Julié-Viot. Objectif : recenser les violences commises, mais aussi "faciliter les actions visant à promouvoir la place des femmes dans la vie publique", comme elles l'expliquaient à L'Humanité.

13h38 : Voici un best-of des contenus à ne pas manquer sur notre site :

• Législateur, contrôleur, porte-voix... On vous explique à quoi sert un député

Après le massacre de Boutcha, les témoignages glaçants des victimes de viols commis par l'occupant russe


Face aux sanctions imposées par les Occidentaux, l'économie russe se trouve-t-elle dans une impasse ?

13h04 : Comment comprendre le double ministère dédié à l'Ecologie ? Cela témoigne qu'"enfin, la transition écologique va être abordée dans l'ensemble des politiques publiques" car "elle concerne tous les champs de l'action publique". Amélie de Montchalin a donc en charge la transition écologique et territoriale, et Agnès Pannier-Runacher, la transition énergétique.

12h45 : Si elle n'est pas élue dans sa circonscription en Normandie, Elisabeth Borne devra-t-elle aussi démissionner après les législatives ? "Je ne l'imagine pas" continuer sans le soutien du "suffrage universel", assure Olivia Grégoire.

12h43 : Elle confirme également, comme ça a été annoncé hier, qu'un ministre candidat aux législatives qui ne serait pas élu "devra démissionner" du gouvernement.

12h33 : Le président de la République a aussi évoqué le sujet de la "méthode", assure Olivia Grégoire. Cette "nouvelle méthode" qui "associera plus", vise à "associer beaucoup, associer les parties prenantes (...), associer pour s'écouter, tenir compte et intégrer les remarques, les appréhensions".

12h28 : La porte-parole du gouvernement rappelle aussi les engagements du président de la République en la matière : dégeler le point d'indice des fonctionnaires, baisser les cotisations des indépendants, augmenter les petites retraites, tripler la "prime Macron"...

12h22 : Olivia Grégoire assure aussi que le nouvel exécutif aura à cœur de protéger le "pouvoir d'achat" des Français "avec un premier projet de loi présenté en Conseil des ministres avant les législatives". Il devrait contenir, entre autres, un chèque alimentaire pour les plus précaires et des mesures de protection contre les prix de l'énergie.

12h20 : Lors de ce premier Conseil des ministres, Emmanuel Macron a évoqué "les priorités" de ce quinquennat : ducation, santé, écologie".

12h18 : "Je souhaite, avec précision et modestie, pouvoir auprès de vous tenir une parole fiable, claire, transparente."

La nouvelle porte-parole dit envisager sa mission comme "expliquer la politique aux Français de manière intelligible" mais aussi "débusquer les discours simplistes".

12h19 : La porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, entame un point après le premier Conseil des ministres du gouvernement d'Elisabeth Borne. Suivez le compte-rendu ici.

12h19 : Il est midi. Voici un nouveau point de l'actualité du jour :

On l'aura attendue longtemps : l'équipe de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne s'est retrouvée à l'Elysée ce matin pour son premier Conseil des ministres qui lance véritablement le second quinquennat d'Emmanuel Macron. Suivez notre direct.

"Je ne pouvais plus supporter de le voir, d'en souffrir et que lui ne soit inquiété en rien." Margaux, une ancienne militante centriste de 35 ans, a porté plainte pour viol contre Damien Abad. Elle a accepté de témoigner.

Météo France a levé l'alerte orange aux orages dans la vingtaine de départements concernés dimanche, après de gros dégâts localisés. Des pluies ou des averses orageuses sont tout de même attendues ce matin dans une large moitié nord du pays.

• Un vigile a été tué à l'ambassade du Qatar à Paris. Une enquête a été ouverte pour "homicide volontaire" et un suspect a été interpellé.


Trois mois après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, les accusations de viols visant les forces occupantes se multiplient, notamment dans les villes libérées de la région de Kiev, à l'instar de Boutcha. Témoignages.

11h40 : Pour Sandrine Rousseau, finaliste de la primaire EELV, "la question n'est pas sa démission à lui [Damien Abad], mais le fait qu'il soit démis de ses fonctions par principe de précaution".

11h35 : Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a souhaité le départ du gouvernement de Damien Abad, accusé de viols : "Si j'étais Premier ministre, je dirais à Damien Abad : 'Je n'ai pas de raison particulière de penser que les femmes mentent (...) Donc, dans l'attente d'une décision de justice, je souhaite que tu ne sois pas au gouvernement."

11h27 : Les attaques contre le nouveau ministre de l'Education nationale Pap Ndiaye, accusé par l'extrême droite de propager une vision "indigéniste" et "immigrationniste", sont "un pur scandale", a estimé le patron de la CFDT, Laurent Berger, évoquant du "racisme" et de la "connerie".

10h58 : "J'ai eu un examen médico-légal et lui qui affirme ne pas pouvoir, à cause de son handicap, faire ce qu'il a fait, n'a pas eu d'examen."

À peine nommé ministre des Solidarités, Damien Abad est accusé de viols par deux femmes. Franceinfo a pu joindre une femme qui a porté plainte contre l’ex-président des LR à l’Assemblée nationale. Elle estime que "l’enquête n’a pas été suffisamment approfondie".

10h37 : "Je suis très gêné par cette société de la délation et de l'arbitraire", a déclaré ce matin sur France 2 le vice-président du parti Reconquête! Guillaume Peltier (ex-LR), à propos des accusations de viol contre Damien Abad. Guillaume Peltier estime qu'il y a deux "principes sacrés en France", ce sont "la présomption d'innocence et le secret de l'instruction".

10h24 : Voici l'intervention du président de la République, en préambule du premier Conseil des ministres. La suite se déroule à huis-clos.

10h22 : "Le gouvernement que vous constituez est un gouvernement pour agir, rassembler notre pays, c'est un gouvernement de continuité et de nouveauté. Un deuxième mandat n'est pas un mandat pour refaire ou défaire."

Le chef de l'Etat prend la parole au début du premier Conseil des ministres du gouvernement d'Elisabeth Borne. Une intervention filmée par la presse.


09h51 : La Première ministre est (logiquement) la première du gouvernement à arriver à l'Elysée, à l'instant, avant le début du Conseil des ministres.

09h38 : Séance de mise en forme avant mon premier Conseil des ministres. Commencer sa journée avec 30 minutes d’exercice : bon pour le corps et l’esprit ! #30mn d’activité physique par jour, je m'y engage !

09h38 : Pendant ce temps-là, une autre ministre prépare activement la première réunion du gouvernement, il s'agit d'Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports.

09h34 : "Le travail est une valeur d'émancipation et de progrès. Je sais que les attentes de nos concitoyens sont brûlantes. Ce ministère est celui de l'espoir et de la justice. Je le sais intimement, comme fils d'ouvrier."

Le nouveau ministre du Travail, Olivier Dussopt, prend la parole lors de la passation de pouvoir avec Elisabeth Borne.

09h35 : Elisabeth Borne évoque le chantier à venir de la réforme des retraites : "Cette réforme sera celle de la nouvelle méthode voulue par le président de la République. Les principes ont été posés, maintenant nous devrons concerter et co-construire. Il faudra de l'écoute et de la volonté."

09h26 : "Le plein emploi sera votre boussole, lance Elisabeth Borne au nouveau ministre du Travail, Olivier Dussopt. Vous pourrez compter sur mon soutien indéfectible depuis Matignon."

09h28 : "On ne réussit pas seul à l'hôtel du Châtelet. On réussit avec les chefs d'entreprises de toutes tailles. On réussit avec les partenaires sociaux."

09h21 : Avant le Conseil des ministres, la Première ministre Elisabeth Borne effectue sa passation de pouvoir avec Olivier Dussopt, qui reprend le portefeuille du Travail.

09h07 : Le Président, seul vrai pouvoir sous la Ve République ? Non ! Amendements, commissions, questions aux ministres... Les députés ont plusieurs outils pour contrôler l'action du gouvernement. Et même une arme ultime, la motion de censure, adoptée une seule fois en 1962 sous la Ve République. Plus d'informations dans notre article.

09h00 : Il est 9 heures. Voici un nouveau point de l'actualité du jour :

On l'aura attendue longtemps : l'équipe de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne doit fouler peu avant 10 heures le gravier de l'Elysée pour un Conseil des ministres qui lance véritablement le second quinquennat d'Emmanuel Macron. Suivez notre direct.

"Je ne pouvais plus supporter de le voir, d'en souffrir et que lui ne soit inquiété en rien." Margaux, une ancienne militante centriste de 35 ans, a porté plainte pour viol contre Damien Abad. Elle a accepté de témoigner.

Météo France a levé l'alerte orange aux orages dans la vingtaine de départements concernés dimanche, après de gros dégâts localisés. Des pluies ou des averses orageuses sont tout de même attendues ce matin dans une large moitié nord du pays.

Trois mois après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, les accusations de viols visant les forces occupantes se multiplient, notamment dans les villes libérées de la région de Kiev, à l'instar de Boutcha. Témoignages.

08h53 : Peu de déplacements, pas d'invitation dans les matinales des médias... Les nouveaux ministres vont devoir être très silencieux. La raison ? La "période de réserve" vient de commencer aujourd'hui à minuit en vue des élections législatives.

08h22 : 577 députés seront élus les 12 et 19 juin prochains. Mais au fait, ça sert à quoi, un député ? Que fait-il de ses journées ? A la fois législateur, contrôleur et porte-voix, le député travaille dans l'hémicycle comme sur le terrain de sa circonscription. Décryptage avec quatre experts.

06h16 : Autant de mesures au goût sucré pour les ménages mais au coût salé pour les finances publiques, alors que se profilent les élections législatives pour lesquelles la majorité est donnée favorite en dépit d'une probable forte poussée de la gauche unie.

06h12 : La Première ministre a égrené différentes mesures prévues par ce futur texte, concrètement une loi rectificative du budget 2022 : prolongation du bouclier tarifaire, chèque alimentation, relèvement du point d'indice des fonctionnaires, suppression de la redevance audiovisuelle...

07h22 : Macron II, acte 1er, scène 2. Près d'un mois après la réélection du chef de l'Etat et trois jours après la fin de la longue maturation qui a présidé au casting de Matignon comme des ministres, le nouveau gouvernement se réunit au grand complet avec, au menu, les grandes priorités tracées par le président, école, santé, transition écologique mais aussi lutte contre l'inflation.