Cet article date de plus de sept ans.

Départs d'EELV : un prélude à un remaniement gouvernemental?

L’université d’été du PS à La Rochelle dominée par la crise chez les écologistes. Beaucoup voient dans le départ de François de Rugy et Jean-Vincent Placé, le signe d'une vraie recomposition qui pourrait se traduire par un remaniement gouvernemental plus large que le simple remplacement "technique" du ministre du Travail François Rebsamen.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (François de Rugy et Jean-Vincent Placé pourraient-ils entrer au gouvernement? © MAXPPP)

 Et s’il y avait un remaniement dans les  quinze prochains jours? En quelques heures, l’idée, a priori fumeuse, a fait un tabac dans le petit monde socialiste rochelais. A son origine, deux démissionnaires écologistes à recaser. "De Rugy et Placé ont fait la course pour être le premier à partir" s’amuse un ténor. "Ils voulaient savoir qui sera ministre et qui sera secrétaire d’Etat."

"Vous allez voir, ça se fera d’ici le 15 septembre" lance, bravache, un proche de Manuel Valls. "S’ils démissionnent le samedi pour rentrer au gouvernement le mercredi,  ça fait quand même très politicien" note avec justesse un ministre, qui lui, n’y croit pas.

"On laisse faire, ça n’est pas le moment" (Elysée)

Un remaniement dès maintenant plutôt qu’après les régionales. Au fond, personne ne sait si l’hypothèse tient la route sinon, à l’Elysée, où c’est silence radio. Depuis des mois, François Hollande reçoit régulièrement des écologistes réformistes comme Jean-Luc Benhamias, mais son entourage dément toute manœuvre. "On laisse faire, ça n’est pas le moment." En attendant, les appétits s’aiguisent et déjà certains frondeurs s’inquiètent. Et nous, disent-ils, si des écolos rentrent, on doit en être aussi. Le remaniement est à peine envisagé que la lutte des places a déjà commencé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.