Delphine Batho : "Le ministère de l'Écologie devrait être un ministère régalien"

Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et présidente de Génération Écologie, est l'invitée des "4 Vérités" de France 2 mardi 15 octobre. 

France 2

En 2013, Delphine Batho, alors ministre de l'Écologie du gouvernement Hollande, avait démissionné après avoir qualifié le projet de budget 2014 de "mauvais". Sur le budget présenté en ce moment même à l'Assemblée nationale, la députée des Deux-Sèvres considère de nouveau qu'il est "un mauvais budget. Il y a une diminution des aides à la rénovation énergétique alors que cela devrait être la priorité". "Il faut aujourd'hui entrer dans une politique d'écologie intégrale, c’est-à-dire que l'ensemble de la politique économique soit basée sur l'impératif de protéger le vivant", estime l'ancienne ministre. 

"Il y a une exception pour l'écologie"

"Le ministère de l'Écologie devrait être un ministère régalien", assure Delphine Batho. "Les inégalités sociales et les inégalités environnementales, ce sont les mêmes", soutient la présidente de Génération Écologie. "On doit changer notre façon de produire, de se déplacer, de concevoir des territoires. On construit encore des centres commerciaux à l'extérieur des villes", ajoute-t-elle. Nicolas Hulot explique dans Le Parisien qu'il faut faire "un effort de guerre" pour l'écologie. "On doit considérer qu'il y a une exception pour l'écologie, parce qu'il y a une nécessité d'arrêter de détruite et une nécessité d'investir", conclut Delphine Batho. 

Delphine Batho, le 27 mars 2019, à Paris.
Delphine Batho, le 27 mars 2019, à Paris. (Martin BUREAU / AFP)