Cet article date de plus de neuf ans.

Crise à l'UMP : Luc Chatel favorable à "un nouveau scrutin"

Luc Chatel, vice-président de l'UMP, proche de Jean-François Copé, se rallie à la solution d'un nouveau vote pour la présidence du parti, dans une interview au Journal du Dimanche.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Est-ce l'ultimatum lancé par Nicolas Sarkozy qui porte ses fruits ? En tout cas, un fidèle soutien de Jean-François Copé ouvre la voie à un nouveau vote dans la crise qui agite l'UMP depuis deux semaines.

"Je propose, dès demain, l'installation immédiate d'un groupe de travail sur les statuts et sur l'organisation d'un nouveau scrutin. On ne peut pas revoter avec les règlements et les statuts actuels. Les mêmes causes produiront les mêmes effets ", déclare Luc Chatel, vice-président de l'UMP, ancien ministre de l'Éducation nationale, dans une interview au Journal du Dimanche

Copé s'exprimera publiquement dimanche soir

 Selon Luc Chatel, "revoter Fillon-Copé dans les quinze jours, c'est l'implosion assurée " des fédérations UMP, "le risque d'y importer cette guerre d'apparatchiks ". "Il faudra prendre le temps de donner la parole aux militants mais il faut se mettre au travail tout de suite ", indique-t-il.

A la question "Jean-François Copé va-t-il se rallier à votre proposition ? " (d'un nouveau vote), Luc Chatel affirme qu'il lui a indiqué cette semaine qu'il lui "semblait utile de redonner la parole aux militants ". Fin du suspense peut-être dimanche soir : Jean-François Copé doit s'exprimer publiquement lors d'un déplacement à Nancy.

Dans le Journal du Dimanche également, l'avocat de François Fillon affirme que la plainte de l'ancien Premier ministre contre l'élection du président de l'UMP "est prête " et qu'il "peut la déposer à tout moment ".

 

 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.