DIRECT. Affaire Bruno Le Roux : la passation de pouvoir avec Matthias Fekl au ministère de l'Intérieur aura lieu mercredi

L'émission "Quotidien" a révélé que les deux filles de Bruno Le Roux avaient effectué 14 et 10 CDD, pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016.

Matthias Fekl arrive au Palais de l\'Elysée, le 7 octobre 2016 à Paris.
Matthias Fekl arrive au Palais de l'Elysée, le 7 octobre 2016 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Bruno Le Roux, soupçonné d'avoir embauché ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à de multiples reprises, notamment quand elles étaient au lycée ou en stage, a annoncé sa démission mardi 21 mars à Bobigny. L'Elysée a par la suite indiqué le nom de son remplaçant : Matthias Fekl, anciennement secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. "Ma responsabilité est de préserver l'action gouvernementale", s'est justifié Bruno Le Roux au lendemain des révélations de l'émission de TMC "Quotidien". 

 Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire après les révélations de l'émission "Quotidien" sur les emplois des filles de Bruno Le Roux. L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Matthias Fekl nommé en remplacement de Bruno Le Roux démissionnaire. "Sur la proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de M. Bruno Le Roux et il a nommé M. Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur", a déclaré l'Elysée. La passation de pouvoir entre les deux hommes au ministère de l'Intérieur aura lieu mercredi 22 mars à 8h30, place Beauvau, à Paris.

"Lorsqu'on est attaché à l'autorité de l'Etat, on est impeccable face aux institutions", a réagi le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors d'un discours à l'Ecole militaire de Paris. Ce dernier a assisté à une rencontre entre François Hollande et Bruno Le Roux, en début d'après-midi à 14h30.

Collaboratrice parlementaire et lycéenne ? Aujourd'hui âgées de 23 et 20 ans, les filles de Bruno Le Roux ont bénéficié, tout au long de leur cursus au lycée et pendant leurs études supérieures, de contrats à durée déterminée à l'Assemblée nationale auprès de leur père. La plus âgée a débuté à l'âge de 15 ans avec un contrat de 12 jours, à la fin de la seconde. Interrogé par "Quotidien", le ministre ne nie pas les faits mais se défend de tout népotisme. "On parle d’un boulot d’été auprès d’un parlementaire, explique-t-il. Je trouve que c’est une bonne école de faire ça."

Une vidéo gênante exhumée. Fin janvier, le ministre de l'Intérieur avait répondu à une question posée sur les soupçons d'emplois fictifs de la femme et des enfants de François Fillon. "Ça ne devrait pas être autorisé", avait-il affirmé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LE_ROUX

22h59 : #PRESIDENTIELLE Désormais ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl va quitter la place qu'il occupait au sein de l'équipe de campagne de Benoît Hamon. C'est ce qu'a expliqué Guillaume Balas, le coordinateur du projet du candidat socialiste, sur BFM TV.

22h32 : Une gamine de 16 ans qui touche plus qu'une secrétaire qui a 20 ans d' expérience je trouve cela inadmissible.Il ne faut pas exagérer !

22h31 : "Lui, il s'en va", titre Libération dans son édition de demain, après la démission de Bruno Le Roux. Un message implicite à François Fillon, mis en examen dans une affaire d'emplois fictifs présumés.

22h06 : La passation de pouvoir entre Bruno Le Roux et Matthias Fekl au ministère de l'Intérieur aura lieu, demain matin, à 8h30, place Beauvau à Paris.

21h48 : Une nomination éclair, pour un poste éphémère. Matthias Fekl a été nommé ministre de l'Intérieur, après la démission de Bruno Le Roux. Quel est son parcours ? Franceinfo fait un rapide portrait.

21h06 : Bonsoir @anonyme ! Alors, reprenons le fil... Effectivement, rien n'interdit l'emploi d'un proche à un parlementaire (au-delà des règles légales concernant le travail des mineurs en France). Dans le cas de Bruno Le Roux, ce qui pose problème est que certaines dates ne collent pas. Ce qui alimente des soupçons d'emplois fictifs. On vous explique tout par ici.

21h04 : Est-ce que quelqu'un de franceinfo peut expliquer clairement ce qui est reproché à M. Le Roux ? Qu'est ce qui est interdit au juste ?! Moi, ma fille est venu travailler avec cet été et elle a été rémunérée, c'est quoi le problème ? Je pige rien !

20h17 : L'ex-ministre de l'Intérieur avait-il le droit d'embaucher ses filles ? Quelle était la nature exacte de leur travail ? Notre journaliste Vincent Daniel a confronté les explications de Bruno Le Roux et celles de collaborateurs parlementaires pour savoir si sa défense tient.

Bruno Le Roux à l\'Assemblée nationale, le 7 décembre 2016. 

(maxppp)

18h39 : Voici en intégralité la déclaration de Bruno Le Roux. Le ministre de l'Intérieur a annoncé sa démission il y a une demi-heure à la préfecture de Bobigny.

(FRANCEINFO)

18h33 : Le vrai problème c'est que beaucoup d'élus n'ont pas conscience du problème d'éthique et de moral de certaines de leurs actions. Ils se dédouanent en se disant que les autres le font.

18h32 : Oui, mais bon.... Il a attendu de se faire gauler pour démissionner ! De la à dire que c'est honnête. ....Faut quand même pas exagérer !

18h32 : Certains commentaires me font rire sur l'honnêteté de Le Roux de démissionner pris sur le fait. Il aurait été plus honnête qu'il ne fasse pas profiter de petits boulots à ses filles.

18h31 : Démissionnaire, Bruno Le Roux est donc resté seulement 106 jours en poste. Cela fait de lui l'un des plus éphémères ministres de l'Intérieur de la Ve République, après François Baroin, qui n'avait passé qu'un mois et 19 jours place Beauvau en 2007.

18h28 : Voici le nouveau ministre de l'Intérieur français. Matthias Fekl, 39 ans, a été nommé aujourd'hui, en remplacement de Bruno Le Roux. Jusque-là, il était secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Pour la petite histoire, il a rejoint l'équipe de Benoît Hamon pour la campagne présidentielle.


(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

18h22 : Je propose de faire comme en Suède... Remettre enfin des gens tout propres aux services de l'Etat :-)

18h21 : Fillon et Le Pen doivent abandonner et se rendre à la justice. Le Roux n'était pas candidat à la présidentielle et pourtant il a décidé de ne pas salir la politique et l'honneur du pays.

18h21 : Il n'a pas été mis en examen, il n'est pas candidat à la présidentielle mais il démissionne. C'est honnête. On aimerait voir cela de la part de certains mis en examen pour raisons multiples et qui briguent sans gêne et sans scrupule les plus hautes fonctions.

18h21 : Aaaaaah, Bruno Le Roux remonte un tout petit peu dans mon estime !!

18h22 : Vous êtes évidemment très très nombreux à réagir à cette démission de Bruno Le Roux. Sélection de vos commentaires (je ne peux pas tous les passer ici, désolée d'avance).

18h16 : Et c'est Matthias Fekl qui devient ministre de l'Intérieur après la démission de Bruno Le Roux, annonce l'Elysée.

18h15 : Parfait maintenant c'est à Fillon de se retirer

18h15 : Décision nette et claire qui ne peut être que plussoyée !

18h27 : "Ma responsabilité est aussi de préserver totalement l'action gouvernementale. C'est pourquoi j'ai adressé au président de la République ma démission. Celle-ci me permet (...) d'affirmer clairement mon honnêteté, mon attachement à la vérité et à la République dont j'ai toujours essayé de défendre les valeurs (...)."

Le ministre de l'Intérieur préfère démissionner pour ne pas ternir l'image du gouvernement.

18h11 : Le ministre de l'Intérieur annonce sa démission après les révélations sur l'embauche de ses filles comme collaboratrices parlementaires.

18h26 : "Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi comme ils étaient formateurs pour [mes filles]."

Le ministre de l'Intérieur s'exprime en ce moment. Il assure que les contrats de ses filles étaient officiels et que leurs travaux étaient effectivement réalisés.

18h23 : Revenons sur les principaux points de l'actualité à 18 heures :

• Bruno Le Roux, qui a employé ses deux filles adolescentes comme collaboratrices parlementaires, va s'exprimer dans quelques minutes. Il a rencontré François Hollande et Bernard Cazeneuve. Le parquet national financier "étudie les éléments révélés par la presse", selon une source judiciaire à l'AFP.

Les cadavres retrouvés il y a deux semaines dans la ferme du principal suspect de l'assassinat de la famille Troadec appartiennent bien aux quatre membres de la famille, confirment les expertises ADN.

Le socialiste Henri Emmanuelli, ancien président de l'Assemblée nationale et ancien secrétaire d'Etat, est mort à 71 ans. Benoît Hamon a été ému aux larmes, et François Hollande a salué "un homme droit" et "une belle figure morale".

Au lendemain du débat, Emmanuel Macron a reçu deux soutiens de poids : celui de Barbara Pompili, premier membre du gouvernement à le soutenir officiellement, et de Bernard Poignant, un des plus proches conseillers de François Hollande à l'Elysée.

17h45 : Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, qui s'exprimera dans moins de vingt minutes, est en pleine réunion avec des élus de Seine-Saint-Denis à Bobigny. Elizabeth Guigou twitte une photo.

17h38 : Voici en vidéo la déclaration de Benoît Hamon, à propos de l'affaire concernant Bruno Le Roux. De Bruxelles où le candidat PS à l'élection présidentielle était en déplacement, il a estimé que "la décision la plus prudente, la plus sérieuse" pour le ministre serait de démissionner.

(FRANCE 2 / FRANCEINFO)

17h39 : Bonjour @anonyme. Le journal satirique évoque les liens entre François Fillon et la Russie. Nous préparons un article à ce sujet. Le sujet est imprimé en manchette sur la une de l'hebdomadaire, qui vient d'être dévoilée en ligne. Et si vous aimez les jeux de mots sur Bruno Le Roux, vous serez servi.





17h25 : J'ai entendu parler du Canard de demain : qu'en est-il ?

17h21 : Selon les informations de franceinfo, Bruno Le Roux s'exprimera, à 18 heures, depuis la préfecture de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il est déjà arrivé sur place.

17h08 : Hier, après les révélations de l'émission "Quotidien" sur la rémunération des filles de Bruno Le Roux comme collaboratrices parlementaires, on avait appris qu'il serait reçu par Bernard Cazeneuve. Mais la présence de François Hollande n'avait pas été annoncée.

17h05 : Le ministre de l'Intérieur fera une déclaration publique à 18h à Bobigny, selon son entourage cité par l'AFP.

17h04 : Bruno Le Roux a été reçu par François Hollande, en présence de Bernard Cazeneuve, à 14h30, indiquent des sources gouvernementales à l'AFP.

16h41 : Benoît Hamon, interrogé sur l'affaire Bruno Le Roux alors qu'il est en visite à Bruxelles, a estimé que la décision de démissionner revenait au ministre de l'Intérieur, mais que c'était le moyen de "lever les soupçons".

16h33 : Une démission de Bruno Le Roux serait "la décision la plus prudente", estime le candidat socialiste Benoît Hamon.

16h21 : La cohérence et la logique des choses voudraient que François Fillon se retire de la Présidentielle ...Merci de l'avoir dit.

16h20 : Le mec est porte parole de François Fillon et se permet de commenter sur es emplois fictifs... J'ai envie de m'isoler sur une île déserte quand je vois tous ces "cassos" qui sont censés nous représenter.

16h20 : la remarque du porte parole de François Fillon appelant Bruno Leroux a démissionner me rappelle la phrase de Lino Ventura dans les tontons flingueurs : les c... ça osent tout c'est même à ça qu'on les reconnaît. Merci Audiard

16h21 : Dans les commentaires, la déclaration du porte-parole de François Fillon, qui demande la démission de Bruno Le Roux, vous fait réagir.

15h49 : "La cohérence et la logique des choses voudraient que Monsieur Le Roux démissionne du gouvernement."

Un porte-parole de François Fillon n'a pas hésité, sur Europe 1, à appeler à la démission de Bruno Le Roux, quand bien même l'affaire sur l'emploi de ses filles à l'Assemblée fait écho à celle qui vise son propre candidat. Damien Abad, qui insiste sur le fait que les filles de Bruno Le Roux ont été employées quand elles étaient mineures, estime tout de même que "les affaires ne doivent pas polluer la campagne présidentielle".

15h07 : Cette enquête préliminaire est ouverte moins de 24 heures après les révélations de l'émission "Quotidien" de TMC sur la rémunération des filles de Bruno Le Roux comme collaboratrices de leur père. Dans l'affaire de l'emploi de Penelope Fillon, le parquet s'était également saisi du dossier au lendemain des premières révélations.

14h59 : On ne sait pas si Bruno Le Roux a, comme prévu, rencontré le Premier ministre, Bernard Cazeneuve. Il ne s'est rendu à aucun des événements à son programme aujourd'hui.

14h56 : Le PNF annonce cette décision dans un communiqué. Comme dans l'affaire visant François Fillon, l'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.

14h50 : Le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire sur l'emploi par Bruno Le Roux de ses filles comme collaboratrices parlementaires.

14h31 : Le ministre de l'Intérieur a reconnu avoir employé ses filles comme collaboratrices lorsqu'il était député. Une pratique qu'il avait pourtant dénoncée pendant l'affaire Fillon.