Cet article date de plus de huit ans.

Congrès du PS : la charge de Harlem Désir contre la "vieille droite revancharde"

Discours incisif du nouveau premier secrétaire du PS dimanche contre l'opposition. Lors de la clôture du congrès du PS à Toulouse, Harlem Désir a dénoncé le tournant pris par la droite vers un "sarkozysme en pire" lançant : "la droite UMP-FN, ça suffit !".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

"Le changement est en marche, il est concret, et je
veux le dire solennellement en votre nom, le Parti socialiste est fier de ce
qui a déjà été accompli en six mois" : 
Harlem Désir a affiché son soutien affaillible au gouvernement, lors de son discours de clôture du 76e congrès du PS à Toulouse, comme l'avaient fait la veille tous les ministres et ténors socialistes à la tribune. Le nouveau premier secrétaire du PS, qui succède à Martine Aubry, s'en est, par la suite, pris à la "vieille droite revancharde " en l'accusant de vouloir abîmer les réformes engagées par de petites polémiques "stériles ".

Une droite "piteuse devant Marine Le Pen"

Harlem Désir a ainsi multiplié les salves contre la droite en enchaînant les propos acerbes teintés d'ironie. "Ils essaient de faire croire à une 'nostalgie
Sarkozy', mais de quoi les Français devraient-ils être nostalgiques ? Du yacht de M. Bolloré ou de celui de M.
Takkiedine ? Du soutien à Ben Ali ou de la tente de Khadafi dressée dans les
palais officiels au coeur de Paris ?
", a-t-il répliqué.

"Leur seul
projet c'est le sarkozysme en pire !" (Harlem Désir)

Et pour le premier secrétaire du PS, la droite se rapprocherait dangereusement du Front National (FN). "Je dis à la droite : si vous imitez le Front National,
vous trahissez la tradition républicaine de votre propre famille politique
" a-t-il lancé, avant de poursuivre : " Oui, cette droite est haineuse face à François Hollande mais piteuse devant
Marine Le Pen !
".

Le PS, "un parti pionnier "

Harlem Désir a également promis que les socialistes oeuvreront en faveur du mariage pour les couples homosexuels et contre "l'homophobie décomplexée de la droite ". "Ce n'est pas
parce que M. Copé et M. Fillon ne s'aiment pas qu'ils doivent empêcher ceux qui
s'aiment de se marier !
", a lancé le premier secrétaire du PS sous les
applaudissements. 

Ce dernier a également assuré qu'il se battrait pour le droit de vote des étrangers non-communautaires aux élections locales et pour le non-cumul des mandats. En guise de conclusion, Harlem Désir a assuré aux partisans que tout serait mis en place pour que le PS
conserve "un temps d'avance" et demeure "un parti pionnier ".

Martine Aubry s'est dite "heureuse " ce week-end de transmettre le flambeau à son successeur,
qu'elle a décrit en homme de convictions et en européen convaincu. "Harlem est d'abord un militant, et pour moi quand je
dis militant, c'est majeur. C'est l'essentiel. Des convictions accrochées au
coeur
", a déclaré l'ex-première secrétaire samedi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.