Claude Guéant mis en examen : que lui reproche la justice ?

Après 30 heures de garde à vue, l'ancien ministre de l'Intérieur a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et faux et usage de faux. Que lui reproche la justice ? Éléments de réponse avec France 2.

France 2

Face aux juges d'instruction du pôle financier, Claude Guéant a été mis en examen samedi 7 mars en soirée, pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée ainsi que faux et usage de faux. À 22 heures samedi, l'ancien ministre de l'Intérieur est déjà sorti, à l'abri des regards. C'est son avocat, maître Philippe Bouchez el-Ghozi qui s'exprime pour lui. De leur côté, les enquêteurs veulent en savoir plus au sujet d'un virement sur le compte de l'ancien ministre : 500 000 euros venus de l'étranger. Qui a versé cet argent et pourquoi ?

Sous contrôle judiciaire

Claude Guéant l'assure, aucun lien avec les soupçons de financement par la Libye de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Lui et son avocat évoquent la vente de deux tableaux d'un peintre flamand même si, pour l'heure, les œuvres n'ont pas été vues autrement qu'en photo et l'acquéreur malaisien n'a jamais été entendu. Depuis samedi soir, l'ancien ministre est soumis à un contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre en Malaisie et de fréquenter certains autres protagonistes, dont un homme d'affaires saoudien, lui aussi mis en examen.
  

Le JT
Les autres sujets du JT